dimanche 13 juillet 2014

Le soldat et la mort dans la Grande Guerre

Le soldat et la mort dans la Grande Guerre

Colloque 


Du mercredi 01 octobre 2014 au vendredi 03 octobre 2014

Théâtre du Chemin Vert, 
place du 11 novembre
Reims, France (51)

Ce colloque est organisé par les Archives départementales de la Marne (Conseil général de la Marne), en partenariat avec le Service interministériel des archives de France (Ministère de la culture et de la communication). Le colloque a obtenu le label de la Mission du Centenaire de la première guerre mondiale. La Marne est le département français où l'on trouve le plus grand nombre de sépultures militaires françaises du premier conflit mondial (plus de 164 000 corps dans 34 nécropoles). De plus, la première bataille de la Marne, en septembre 1914, fut l'une des plus meurtrières de ce conflit. Ce colloque international et pluridisciplinaire est l'occasion de rappeler le sacrifice des millions de soldats tués pendant la Grande Guerre et de faire le point sur l'historiographie et l'état de la recherche historique sur ce thème.



Mercredi 1 octobre
Mourir à la guerre


Présidence : Michel Bernard
9h : Accueil
9h30 : Ouverture par le président du Conseil général de la Marne et le directeur chargé des Archives de France

10h: John Horne, La mort pendant la Grande Guerre : un bilan historiographie.
10h30 :Frédéric Guelton, La mort dans l’enseignement et la pensée militaires avant 1914.
11h :Pause
11h30 :François Cochet, Mourir au front et à l'arrière-front.
12h:Jan Van der Fraenen, La mort dans l'armée belge. Le cas du Boyau de la Mort.

Présidence : John Horne
14h30 :Xavier Boniface, Les aumôniers militaires au chevet des mourants.
15h : Alain Jacques et Michaël Landolt, De l’inhumation fortuite à la sépulture multiple organisée.
15h30 : Fabien Théofilakis, Mourir loin du front : le cas des prisonniers.
16h: Pause
16h30: Romaric Nouat, Mourir à l'arrière : le Service de santé aux armées en Touraine.
17h : Clémentine Vidal-Naquet, La mort dans les échanges épistolaires.
17h30: Discussion

Jeudi 2 octobre
Gérer les morts

Présidence : François Cochet
9h : Accueil
9h30 : Alexandre Lafon, Un difficile bilan chiffré des pertes combattantes : l'exemple français.
10h : Annie Deperchin, Guerre, mort et droit
10h30 : Roseline Salmon et Emmanuel Pénicaut, Quand le militaire se fait officier d'état civil.
11h : Pause
11h30 : Vincent Viet, Une approche sanitaire : la protection des vivants contre les morts
12h :Yves Desfossés, L’archéologie doit-elle s’intéresser à la découverte de corps de disparus de la Grande Guerre ?
12h30: Louise Loe et Michel Signoli, Les « nouveaux morts » de la Grande Guerre, d’Alain Fournier aux fosses à munitions de Fromelles.

Représenter la mort
Présidence : Philippe Buton
14h30: Guy Flucher, Modes et lieux d'inhumation, du champ de bataille aux nécropoles.
15h : Victor Demiaux, Le soldat inconnu :l'histoire internationale d'un symbole national.
15h30: Alexandre Niess, La représentation des corps sur les monuments aux morts.
16h : Pause
16h30 : Isabelle Saint-Martin, Représenter la mort dans l’art d'église : sculptures et vitraux commémoratifs.
17h : Jean-Pierre Rioux, Bedel, Dorgelès et Péguy : trois écritures de la mort dans la Grande Guerre.
17h30 : Discussion


Vendredi 3 octobre
Représenter la mort


Présidence : Jean-Pierre Rioux
9h : Accueil
9h30 : Jean-Claude Fombaron, La représentation de la mort dans les journaux de tranchées allemands.
10h : Véronique Goloubinoff, Les morts et la censure dans la photographie militaire.
10h30 : Laurent Véray, Mémoires cinématographiques françaises des morts de la Grande Guerre.
11h : Pause
11h30 : Franck Viltart, Voyage au pays des morts, à l’origine du tourisme de mémoire.
12h: Philippe Buton, L'ombre portée de la représentation de la mort.


Intervenants
Michel BERNARD, sous-préfet de Reims
Xavier BONIFACE, professeur à l’Université du Littoral Côte d’Opale
Philippe BUTON, Centre de recherche en histoire culturelle, Université de Reims-Champagne-Ardenne
François COCHET, professeur à l’Université de Lorraine-Metz
Victor DEMIAUX, docteur en histoire
Annie DEPERCHIN, Centre d'Histoire judiciaire, Université de Lille 2
Yves DESFOSSÉS, conservateur régional de l’archéologie, DRAC Champagne-Ardenne
Guy FLUCHER, INRAP
Jean-Claude FOMBARON, historien indépendant
Véronique GOLOUBINOFF, ECPAD
Frédéric GUELTON, colonel (er), docteur en histoire, ancien chef du département de l'armée de terre au Service historique de la Défense
John HORNE, professeur d’histoire, Trinity College, Dublin
Alain JACQUES, service archéologique de la ville d’Arras
Alexandre LAFON, docteur en histoire, Université de Toulouse 2 - Le Mirail
Michaël LANDOLT, Pôle d’archéologie interdépartemental rhénan
Louise LOE, Oxford Archaeology
Alexandre NIESS, Université de Reims-Champagne-Ardenne
Romaric NOUAT, doctorant, Université François-Rabelais, Tours
Emmanuel PÉNICAUT, conservateur au Service interministériel des Archives de France
Jean-Pierre RIOUX, inspecteur général honoraire de l'Éducation nationale
Isabelle SAINT-MARTIN, directeur d'études à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes
Roseline SALMON, conservateur aux Archives nationales
Michel SIGNOLI, CNRS
Fabien THEOFILAKIS, professeur invité à l’Université de Montréal
Jan Van DER FRAENEN, collaborateur scientifique au Musée royal de l'Armée et d'Histoire militaire de Belgique
Laurent VERAY, professeur en études cinématographiques à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
Clémentine VIDAL-NAQUET, docteur en histoire, enseignante
Vincent VIET, EHESS, Cermes3 (Centre de recherche médecine, science, santé et société)
Franck VILTART, chargé de mission centenaire dela Grande Guerre / projet Unesco, Conseil général de l’Aisne


L'entrée au colloque est libre et gratuite, sans réservation.



CONTACTS
Archives départementales de la Marne
courriel : archives51 [at] cg51 [dot] fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire