lundi 23 novembre 2020

Ceux qu'on appelait les idiots

Those They Called Idiots. The Idea of the Disabled Mind from 1700 to the Present Day  

 

Simon Jarrett



Reaktion Books
09 Nov 2020
352 pages
62 illustrations
Hardback 9781789143010


Those They Called Idiots traces the little-known lives of people with learning disabilities from the communities of eighteenth-century England to the nineteenth-century asylum and care in today’s society. Using evidence from civil and criminal court-rooms, joke books, slang dictionaries, novels, art and caricature, it explores the explosive intermingling of ideas about intelligence and race, while bringing into sharp focus the lives of people often seen as the most marginalized in society.

Journées Jeunes Chercheurs en histoire des sciences et des techniques 2020

Journées Jeunes Chercheurs en histoire des sciences et des techniques 2020

 
Organisées par la SFHST, la SHESVIE, la SFHSH, le CoFrHiGeo,le GHC, la SACDHTE et le GDR « Histoire des mathématiques »


Chaque communication aura une durée de 20 minutes et sera suivie de 10 minutes de questions et de discussion.


En raison de la situation sanitaire, l’ensemble des JJC aura lieu en format virtuel, via l’application
Zoom, à l’adresse suivante :
• https://univ-lille-fr.zoom.us/j/6883650985?pwd=UWNvV0lQZjRVdnE3bVFwQXpjWTJQdz09
• ID de réunion : 688 365 0985
• Code secret : sfhst
En cas de problème technique, contactez informations@sfhst.fr ou thomas.morel@univ-lille.fr
 

 

Vendredi 27 novembre
 8h45 – Accueil des participants et présentation des sociétés savantes
 

Séance 1 : Valider

9h30 – Ninon Dubourg, In/capables d’assurer le service divin ? Les requêtes des prêtres
handicapés auprès de la chancellerie pontificale (1198-1378)

10h – Thomas Bonnin, Anatomie d’une indécision clinique : les phages contre la dysenterie (1920-
1945)

10h30 – Youri Cabot, La confirmation empirique du discours scientifique à l’épreuve du holisme de
la réfutation, le falsificationnisme de Popper et la thèse de Duhem-Quine

11h – Pause
 

Séance 2 : Regards naturalistes

11h30 – David Soulier, Vésale anatomisé. Réception et diffusion du De humani corporis fabrica en
Europe (1543-1628)

12h – Laura Pennanec’h, Mâles maladies. Genre et maladie dans la peinture néerlandaise du xviie
siècle : la visibilité des corps en question.

12h30 – Lisa Lafontaine, La photographie naturaliste et les enjeux du regard scientifique au
Muséum d’histoire naturelle (XIXe siècle)
 

Après-midi – séance 3 : Vers une histoire matérielle des sciences

14h – Julien Gressot et Romain Jeanneret, La première chaîne opératoire de la détermination de
l’heure à l’Observatoire de Neuchâtel

14h30– Victor Monnin, Fossiles : archives de territoires

15h – Table ronde sur le milieu académique et les concours de recrutement, avec
• Philippe Nabonnand (section CNU 72)
• Christelle Rabier (pour le carnet Academia.hypotheses.org)
• Laurent Loison (CNRS)
 

16h30h – Pause

17h – Remise du prix de thèse de la SFHST

17h45 – Assemblée générale de la SFHST

 

Samedi 28 novembre
Séance 4 : Émerger, Exister (1)

9h – Loïc Jeanson, Retour d’expérience sur l’utilisation d’outillage numérique pour accompagner
l’étude des objets de patrimoine scientifique et technique.

9h30 – Dario Varela Fernandez, Revues, réseaux et concurrence entre amateurs et universitaires.
Facteurs structurants de l’hispanisme français

10h – Louise Couëffé, Les réseaux d’herborisations dans l’Ouest de la France dans la première
moitié du XIXe siècle

10h30 – Matthias Cléry, La théorie des probabilités et l’Institut Henri Poincaré (1918-1940) :
construction d’un champ probabiliste parisien et pratique d’un transfert culturel
 

11h – Pause
 

Séance 5 : Émerger, Exister (2)

11h30h – Mariana Sanchez, Histoire naturelle et paracelsisme à San Lorenzo de El Escorial

12h – Arthur Massot, Le Koyré de Lacan : réflexions sur les usages stratégiques de
l'historiographie

12h30 – Cécile Modanese, Obtenir de nouvelles plantes : un enjeu de taille pour les horticulteurspépiniéristes.L’exemple des pépiniéristes Baumann de Bollwiller.
 

Questions et contact : informations@sfhst.fr

dimanche 22 novembre 2020

Jean-Martin Charcot, membre de jury de thèse

Jean-Martin Charcot, membre de jury de thèse à la faculté de médecine de Paris (1862-1893)


Olivier Walusinski



 Oscitatio 2020

Jean-Martin Charcot est reconnu comme le père fondateur de la neurologie moderne. Les biographies générales ou spécialisées, déjà nombreuses l’évoquant, n’attendent pas le plagiat d’une nouvelle. Pourtant une part, objectivement limitée, de l’activité attachée à la fonction de professeur de Faculté tenue par Charcot, n’a jusqu’à présent été l’objet d’aucun examen, c’est l’étude de la fonction de membre de jurys de thèses de doctorat en médecine, et en particulier de président de ces jurys.Nous avons passé en revue, une à une, environ 12500 thèses soutenues à la Faculté de Médecine de Paris entre 1862, première année d’exercice d’agrégé de Charcot jusqu’à sa mort en 1893. Parmi elles, nous avons sélectionné toutes celles qui abordaient un thème de neuropsychiatrie au sens large(3663), puis choisi de porter une attention particulière à celles pour lesquelles Charcot, Alfred Vulpian, ou Alexandre Axenfeld, trois médecins de la même génération partageant les mêmes centres d’intérêt,avaient siégé dans le jury, soit 1 774thèses. Toutes les données recueillies ont été introduites dans une base de données (Filemaker)afin de faciliter l’identification des thèses répondant à un ou plusieurs critères de choix.Des comparaisons statistiques ont été bâties à la suite (tableur Excel).Ces résultats sont complétés de brèves recensions individualisées des thèses choisies comme représentatives,soit pour leur sujet (sclérose en plaques, aphasie, tabes, paralysie générale, etc.),soit pour des critères particuliers (étrangers, femmes, etc.) mais toutes ont Charcot comme membre du jury. Il est ainsi possible de suivre dans le temps l’évolution des centres d’intérêt du monde médical et de Charcot en particulier. Il faut distinguer les jurys où Charcot siège par obligation mais n’a pas de lien particulier avec l’impétrant etn’est pas intervenu dans le choix ou le suivi du travail, des jurys de thésards élèves du maître. Dans ces derniers cas, le thème de la thèse est le plus souvent en lien avec ses recherches. Donner un sujet de thèse relève, dans certains cas, du souhait de voir se diffuser dans le corps médical des données nouvelles, non seulement grâce aux thèses elles-mêmes, mais aussi grâce aux comptes rendus que la presse médicale en donne régulièrement (ex: diagnostic des différents tremblements)et aux éditions commerciales de celles-ci, parfois enrichies d’une préface de Charcot. Dans d’autres cas, une thèse marque une étape dans un long processus d’élaboration d’une théorie (hystérie), ou encore une thèse permet l’éclosion publique d’idées nouvelles,insuffisamment prouvées,et que Charcot ne reprendra dans une de ses Leçons que lorsque des confirmations probantes auront été apportées(Amyotrophies). Des illustrations, souvent inédites, provenant de la presse de l’époque ou des thèses elles-mêmes, complètent ce travail.De cette vaste fresque sortent quelques pépites négligées, des œuvres devenues des classiques de la neurologie, des noms illustres ou d’autres bannis du piédestal de la notoriété posthume.

Les levées de fond des hôpitaux

'Taking round the hat': hospital fundraising and Christmas appeals, 1872-1937

 Lecture

The lecture, entitled: 'Taking round the hat': hospital fundraising and Christmas appeals, 1872-1937', will be held online via Zoom on Thursday 3rd December at 6pm-7pm. The event is free to attend and registration details can be found on Eventbrite (https://www.eventbrite.co.uk/e/taking-round-the-hat-historical-fundraising-and-christmas-appeals-1872-19-tickets-126427830043).

 

About this Event

Join Chris Olver (RHN Archivist) and Dr Sinéad Moriarty (Lecturer, Department of English, Trinity College, Dublin) for a talk about historical Christmas charitable fundraising in the Victorian and Edwardian eras.

The open lecture will explore a collection of historical Christmas appeals published by the hospital from 1872 to 1937. The hospital appeals were written by well-known authors such as Anne Thackeray (1837-1919), Margaret Oliphant (1828-1897) and Rev Philip Power (1822-1899) and also featured some of the earliest photographs of the hospital and its patients. Dr Moriarty will discuss the wider context of Victorian and Edwardian philanthropy, looking at the RHN appeals as well as fundraising materials from other contemporary charities such as Great Ormond Street Hospital in the context of the development of Victorian fundraising and the literature it produced.

 

The talk will draw on newly catalogued and digitised historic appeals from the RHN Archives, supported by the generous funding of the National Lottery Heritage Fund.

 

The lecture is free but please register online as places are limited.

samedi 21 novembre 2020

Les deux vies d'Abel Barbin, né Adélaïde Herculine

Les deux vies d'Abel Barbin, né Adélaïde Herculine (1838-1868)
 

Gabrielle Houbre


Éditeur : PRESSES UNIVERSITAIRES FRANCE
Date de parution : Juin 2020
Pages : 400
ISBN : 9782130818328 (2130818323)


L'histoire d'Adélaïde Herculine Barbin, hermaphrodite français né au XIXe siècle, de sa jeunesse en Charente Maritime, de l'hospice au couvent, jusqu'à son changement de sexe à l'état civil et enfin son suicide à l'âge de 30 ans. L'auteure invite à questionner la pertinence de l'ordre sexuel binaire. Un essai consacré à la place des personnes intersexes au XIXe complète l'ouvrage.

Histoire et sciences sociales comme outils pour la recherche médicale

Histoire et sciences sociales comme outils pour la recherche médicale


Conférence

Par Paul-André Rosental (Professeur des Universités à Sciences Po et membre du Council of Advisors du réseau de recherche Population Europe)

Discutante : Sophie Vasset (Maîtresse de conférences en littérature anglaise, Université de Paris) 




Dans le cadre du Séminaire de recherche international « Épistémologie, méthodologie et éthique de la recherche interdisciplinaire », l'Institut la Personne en médecine » vous invite à participer à la prochaine séance qui aura lieu le mercredi 25 novembre de 18h à 20h :


Pendant les deux derniers tiers du 20e siècle, silicose et pneumoconioses ont représenté l’essentiel des effets pathogènes associés à l’exposition professionnelle aux poussières inorganiques. Cette réduction est aujourd'hui remise en cause par la multiplication de maladies alternatives associées à ces expositions. Le projet SILICOSIS, financé par l’Union Européenne, a à la fois analysé les ressorts de cette évolution du regard porté par la médecine, et tenté de forger de nouveaux outils pour combattre ces maladies. L’exposé cherchera à montrer à travers cet exemple en quoi histoire et sciences sociales sont de nature à contribuer désormais, et de plus en plus activement, à la recherche médicale.


Cette séance aura lieu sur Zoom. Le lien sera envoyé aux personnes inscrites.

Cliquez ici pour vous inscrire


Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les adresser à manon.vaux@u-paris.fr.

vendredi 20 novembre 2020

Les officiers de santé en France dans le premier XIXe siècle

Contre les déserts médicaux. Les officiers de santé en France dans le premier XIXe siècle


Olivier Faure


Presses universitaires François-Rabelais
PERSPECTIVES HISTORIQUES | SÉRIE MÉDECINE 
282 PAGES
Août 2020
ISBN: 978-2-86906-753-0


Et si nos déserts médicaux n’étaient pas une fatalité ? Ils n’ont en effet pas toujours existé, comme en témoigne l’histoire des officiers de santé.

Conscients que les docteurs en médecine, en nombre insuffisant, ne s’installeraient pas en masse dans les campagnes françaises, les législateurs créèrent à leurs côtés des officiers de santé. Entre 1803 et 1854, près de 20 000 jeunes gens embrassèrent cette carrière de médecins de second ordre, formés de façon plus pratique, plus courte et moins coûteuse que les docteurs. Encouragés par l’administration, ils s’installèrent dans les villages délaissés, d’autant plus facilement qu’ils étaient issus des classes modestes des sociétés villageoises. Vivant modestement, ils furent des omnipraticiens indispensables aux ruraux. Les déserts médicaux réapparurent toutefois à partir du milieu du xixe siècle, lorsque l’accès à cette carrière d’officiers de santé devint plus difficile et plus coûteux.

Outre la description de ces soignants méconnus et décriés, le livre fait découvrir une population rurale ouverte au changement ainsi qu’une administration locale plus soucieuse d’accommoder le droit pour satisfaire les intérêts des populations plutôt que d’appliquer rigoureusement les règlements nationaux.

Poste en histoire des sciences à l'Université de Chicago

Assistant Professor in History of Science - University of Chicago Department of History

Call for applications




Description

The Department of History at the University of Chicago invites applications for a tenure-track, beginning assistant professorship in the History of Science to start on or after July 1, 2021. The specific geographic area and period are open, and fields of study including life, physical, social, and technological sciences will be considered. The appointment includes membership in the Committee on Conceptual and Historical Studies of Science.


Qualifications

Candidates must have earned the PhD degree prior to the start of the appointment. 

Application Instructions

Applicants must apply online at the University of Chicago’s Interfolio website at http://apply.interfolio.com/80134 and include 1) a cover letter, 2) a curriculum vitae, 3) a research statement, 4) a teaching statement, 5) dissertation abstract, 6) an article or chapter-length writing sample, and 7) three letters of reference. Consideration of applications will begin on December 1, 2020 and will continue until the position is filled or the search is closed. 

The University of Chicago is using Interfolio's Faculty Search to conduct this search. Applicants to this position receive a free Dossier account and can send all application materials, including confidential letters of recommendation, free of charge.

For help signing up, accessing your account, or submitting your application please check out Interfolio's help and support section or get in touch via email at help@interfolio.com or phone at (877) 997-8807.

jeudi 19 novembre 2020

Le délire paranoïaque de Jean-Jacques Rousseau

Le délire paranoïaque de Jean-Jacques Rousseau


Philippe Casassus



Glyphe 
176 pages
ISBN/EAN 978-2-35815-287-7


Déjà accablé par les douleurs d’une rétention chronique d’urine, Jean-Jacques Rousseau a souffert d’un délire qui a accompagné ses vingt dernières années, au point d’être aujourd’hui le modèle du « délire paranoïaque d’interprétation » décrit au début du xxe siècle. Philippe Casassus nous raconte l’apparition et l’aggravation de la maladie chez le philosophe des lumières.


Philippe Casassus a soutenu sa thèse sur Jean-Jacques Rousseau et ses rapports à la maladie. Il a déjà publié États d’âme d’un professeur de médecine aux Éditions Glyphe.

Santé et intégration au Brésil

Santé et intégration au Brésil : s’approprier les politiques publiques pour exister (1920-1980)


Séminaire

 

Association pour la Recherche sur le Brésil en Europe - Lyon


Salle André Bollier, 1er étage, MSH-LSE
14 avenue Berthelot, 69007 LYON


OU EN LIGNE

https://desktop.visio.renater.fr/scopia/entry/index.jsp?ID=727216***1311&autojoin


Pour plus d’informations, merci de contacter :
valentine_mercier@hotmail.com



Présentation :

Alors que l’historiographie sur l’hygiénisme, développée tant en Europe qu’au Brésil, a bien montré la manière dont ce courant a contribué à la catégorisation voire à la stigmatisation d’une partie de la population, en régulant les modes de vie, nous souhaitons explorer comment, à l’inverse, certaines politiques publiques de santé ont pu concourir à la visibilisation de certains groupes, voire à leur intégration professionnelle, quand ils ont réussi à se les approprier pour les mettre au service de leurs projets et carrières.

Comité d’organisation : Valentine Mercier (LARHRA – Lyon 2), Natália Guerellus (MARGE – Lyon 3), Símele Rodrigues (MARGE – Lyon 3), Angélica Amâncio ( … - Lyon 3).


Séance 1 : Vendredi 13 novembre, 13h30

Normaliennes, infirmières, conseillères alimentaires : des carrières nouvelles pour les femmes ?
- Luiz Otávio Ferreira, « Cuidar, Ensinar, Assistir : afinidades socioculturais e profissionais entre professoras primárias e enfermeiras no Brasil (1920-1960). »

Cette présentation portera sur les origines sociale et raciale des infirmières, et leurs effets sur le développement de cette profession au Brésil, dans la première moitié du XXème siècle. Luiz Otávio Ferreira se concentrera sur la manière dont les politiques publiques de scolarisation et d’assistance à la santé ont établi une forte affinité entre les métiers d’infirmière et d’institutrice. Un grand nombre des détentrices d’un diplôme de l’école normale (les institutrices) ont intégré les écoles d’infirmières. Les normaliennes constituaient le type idéal de la femme recrutée pour la profession d’infirmière.

Esta apresentação versará sobre a origem social e racial de enfermeiras o efeito disso no processo de formação da profissão no Brasil na primeira metade do século XX. Tenho interesse em expor um trabalho sobre como as políticas públicas de escolarização e de assistência à saúde estabeleceram forte afinidade entre as profissões de enfermeira e de professora primária. As portadoras do diploma da escola normal (professoras primárias) ingressaram em grande número nas escolas de enfermagem. As normalistas contituiram o tipo ideal da mulher recrutada para a profissão de enfermeira.


- Érico Muniz, « Profissão visitadora de alimentação: políticas de nutrição e assistência social em Fortaleza (CE) entre 1943 e 1947 ».

Érico Muniz nous parlera de la consolidation des politiques publiques d’éducation alimentaire au Brésil. Celles-ci se caractérisent par le rôle actif que les femmes y jouèrent dans la structuration des carrières du domaine de la nutrition. En raison de leur implication dans l’alimentation de la famille, les femmes ont été considérées comme des éléments fondamentaux du projet interventionniste étatique, en particulier au moment de la création de la profession de « conseillère en alimentation », et, plus tard, avec la réglementation et l’exercice de l’activité des nutritionnistes, structurant en peu d’années des carrières majoritairement féminines.


Séance 2 : Mardi 15 décembre, 13h30

De la psychiatrie à la santé publique : stratégies d’intégration et apports à la science des carrières féminines

- Nara Azevedo e Daiane Rossi

Pendant le gouvernement Vargas (1934-1945), la politique de santé a supposé l’emploi de divers spécialistes non médecins (ingénieur-es, infirmièr-es, conseillèr-e sanitaire, guarde sanitaire, technicien-ne de laboratoire, biostatisticien-ne, etc) pour agir au sein du réseau de délégations fédérales installées dans huit régions du territoire national. L’Institut Oswaldo Cruz a alors été chargé d’assurer un cours de santé publique, et son équipe technico-scientifique mise à profit pour l’organisation d’une série de formations qui se déroulaient dans les états fédéraux. Or, ces dispositions perdurent dans les décennies suivantes, ouvrant ainsi des opportunités de recrutement et de travail pour les femmes, comme chercheuses et professeures de l’institution. Il s’agit de jeunes étudiantes et professionnelles venant de l’École de Pharmacie, de l’École de Chimie, et du cours d’Histoire naturelle de la Faculté de Philosophie, Sciences et Lettres de l’Université du Brésil. L’objectif de cette communication est de se focaliser sur les contributions scientifiques de ces chercheuses concernant les aspects spécifiquement relatifs à la santé publique dans les années 1950 et 1960.

Durante o governo Vargas (1934-1945) a implementação da política de saúde requereu a contratação de especialistas não médicos com diversas formações profissionais (engenheiro, enfermeiras, visitadora sanitária, guarda sanitário, técnico de laboratório, bioestatístico, etc.) para atuar na rede de delegacias federais implementadas em oito regiões do território nacional. O Instituto Oswaldo Cruz foi encarregado de ministrar um curso de saúde pública e seu corpo técnico-científico aproveitado para ministrar uma série de cursos de aperfeiçoamento e especialização ministrados nos estados. Essas funções extrapolaram esse contexto, e se ampliaram nas décadas seguintes, abrindo oportunidades de recrutamento e trabalho para mulheres como pesquisadoras e docentes da instituição. Tratava-se de jovens estudantes e profissionais oriundas da Escola de Farmácia, a Escola de Química, e do curso de história natural da Faculdade de Filosofia, Ciências e Letras da Universidade do Brasil. O objetivo dessa comunicação é a de focalizar as contribuições científicas dessas pesquisadoras nos aspectos específicos relativos à saúde pública durante as décadas de 1950 e 1960.


- Ygor Martins et Valentine Mercier, « Considerações sobre as primeiras mulheres psiquiatras no Brasil : formação, atuação, e estratégias de integração (décadas de 1920, 30 e 40) ».

Alors que Nise da Silveira (1905 – 1999) est réputée être la première et la seule femme psychiatre des années 1920 et 1930, le dépouillement des archives de sociétés médicales et de journaux montre qu’un petit groupe d’autres femmes (Alice Marques dos Santos, Iracy Doyle, Hercília Rocha Pitta, Eurydice de Magalhães Borges Forte, Ursulina Penteado Bueno et Juana Mancusi de Lopes) ont aussi étudié et exercé la psychiatrie à cette époque. Il s’agira alors de présenter leurs parcours pour comprendre quelles stratégies elles ont mis en place pour intégrer ces études, puis démarrer leurs carrières professionnelles. Nous montrerons que, si l’adéquation de leurs projets avec les politiques publiques de santé était une nécessité, cela ne suffisait pas à leur assurer une reconnaissance professionnelle, qui découlait aussi de leur profil social, de leur cursus universitaire, et de leurs réseaux de solidarité, en particulier féminins.

Frequentemente, a historiografia da medicina encarou Nise da Silveira (1905-1999) como a primeira e única psiquiatra mulher, no Brasil, durante as décadas de 1920 e 1930. Investigando a sociedade médica desse período, a partir de jornais diários, pode-se perceber que um pequeno grupo de outras mulheres (Alice Marques dos Santos, Iracy Doyle, Hercília Rocha Pitta, Eurydice de Magalhães Borges Fortes, Ursulina Penteado Bueno, Juana Mancusi de Lopes) também estudou e praticou a psiquiatria. Propõe-se pensar as experiências profissionais dessas personagens, a fim de entender as estratégias que mobilizaram para se inserirem nessa comunidade e iniciarem suas carreiras. Se a conformação de seus projetos às políticas públicas de saúde era uma necessidade da época, mostra-se que isso não foi suficiente para garantir o reconhecimento profissional delas. Outros elementos como perfil social, cursos universitários e redes de solidariedade, em especial as femininas, foram articulados e serão discutidos nesse trabalho.



Séance 3 : Mardi 12 janvier, 13h30

De l’assistance médicale à l’adoption : prendre en charge la pauvreté et l’enfance à l’aune de la santé.

- Fábio Macedo, « Les enfants noirs, l’adoption interraciale et l’émergence de la cause adoptive dans les milieux judiciaires de la protection de l’enfance à Rio de Janeiro ».

- Márcia Regina Barros da Silva, « Casas de caridade : história da formação de uma rede de assistência hospitalar paulista ».


Cette présentation portera sur l’évolution de l’assistance médicale et de l’accueil des patient-es dans les hôpitaux de charité de l’État de São Paulo. Entre la fin de l’Empire et la République, la croissance de l’assistance médicale dans les villes de cet État s’est mise en place à travers la création d’un réseau d’établissements de charité, ce qui a permis la prise en compte des maladies non épidémiques, et de la population pauvre des régions aux plus fortes densités de population. Les maisons de charité ont aussi rendu possible la professionalisation du soin, avec un corps de médecins, d’infirmières et d’administrateurs pour l’assistance hospitalière.

Esta apresentação versará sobre a movimentação de enfermos e atendimentos nos hospitais de caridade do estado de São Paulo. Entre o fim do Império e a República, o crescimento da atenção médica nas cidades paulistas se fez pela criação de uma rede de estabelecimentos de caridade, o que possibilitou a atenção a doenças não epidêmicas, e à população pobre das regiões de maior concentração populacional. As casas de caridade também possibilitaram a profissionalização do atendimento, com corpo de médicos, enfermagem e administradores para a assistência hospitalar.

mercredi 18 novembre 2020

Histoire du business du préservatif

Protective Practices. A History of the London Rubber Company and the Condom Business


Jessica Borge

Foreword by Lesley Hall


McGill-Queen's University Press
306 Pages, 6 x 9
57 photos, 22 tables
September 2020
ISBN 9780228003335



From humble beginnings wholesaling at a small tobacconist-hairdresser shop in 1915, the London Rubber Company rapidly became the UK's biggest postwar producer and exporter of disposable rubber condoms. A first-mover and innovator, the company's continuous product development and strong brands (including Durex) allowed it to dominate supply to the retail trade and family planning clinics, leading it to intercede in the burgeoning women's market.

When oral contraceptives came along, however, the company was caught in a bind between defending condoms against the pill and claiming a segment of the new birth control market for itself. In this first major study on the company, Jessica Borge shows how, despite the "unmentionable" status of condoms that inhibited advertising in the early twentieth century, aggressive business practices were successfully deployed to protect the monopoly and squash competition. Through close, evidence-based examination of LRC's first fifty years, encompassing its most challenging decades, the 1950s and 1960s, as well as an overview of later years including the AIDS crisis, Borge argues that the story of the modern disposable condom in Britain is really the story of the London Rubber Company, the circumstances that befell it, the struggles that beset it, the causes that opposed it, and the opportunities it created for itself.

LRC's historic intervention in and contribution to female contraceptive practices sits uneasily with existing narratives centred on women's control of reproduction, but the time has come, Borge argues, for the condom to find its way back to the centre of these debates. Protective Practices thereby re-examines a key transitional moment in social and cultural history through the lens of this unusual case study.

Prix Maurice Daumas

Maurice Daumas Prize – ICOHTEC’s Article Prize

Call for applications 

The International Committee for the History of Technology, ICOHTEC, welcomes submissions for the Maurice Daumas Prize, which aims to encourage innovative scholarship in the history of technology. ICOHTEC is interested in the history of technological development as well as its relationship to science, society, economy, culture, and the environment. There is no limitation as to theoretical or methodological approaches.

The prize will be awarded to the author of the best article submitted which deals with the history of technology in any period of the past or in any part of the world and which was published in a journal or edited volume in 2019 or 2020. Eligible for the prize are original articles published in (or later translated into) any of the official ICOHTEC languages (English, French, German, Russian or Spanish). Submissions are welcomed from scholars of any country who are currently in graduate school or have received their doctorate within the last seven years. Please send your submission and a brief (not to exceed one-page) cv to each of the seven Prize Committee members no later than 15 January 2021. Electronic submissions are preferred. The winner will be contacted in late April 2021.

The prize will be awarded at our 48th Symposium, to be held in Prague, in summer 2021 (25 - 31 July 2021). The winner will receive a cash prize of Euro 500 as well as a travel grant of Euro 300 (if needed) to attend the ICOHTEC Symposium, which will feature a special panel organized around the winning article. Alongside the first prize, articles in the second and third-ranking positions will receive an honorarium/diploma award. 

The Daumas Prize is sponsored by the Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM), France.

PRIZE COMMITTEE
Maria Elvira Callapez, PI. Dr., [Prize Committee Chairperson],
CIUHCT, Faculdade de Ciências, Universidade de Lisboa, Portugal

Antoni Roca-Rosell, Dr.
Universitat Politècnica de Catalunya
Barcelona, Catalunya, Spain 

Eike-Christian Heine, Dr. 
Technische Universität Braunschweig, Germany
Francesco Gerali
IEEE Pugh Scholar - IEEE History Center, Hoboken, NJ, USA

Laurent Heyberger, Dr.
Université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM), France

Liliia Zemnukhova, PhD 
Sociological Institute of the Russian Academy of Sciences (SI RAN), St. Petersburg, 
Russian Federation

Lino Camprubí, Dr. 
Universidad de Sevilla, Facultad de Filosofía, Spain


MAURICE DAUMAS (1910 - 1984) – The French Trailblazer

The history of technology would never have become a prominent field of historical research without energetic pathbreakers. Maurice Daumas was one of them. One of his better known early works is Les instruments scientifiques aux XVIIe et XVIIIe siècles, which was also published in English. Between 1962 and 1978, he edited a highly acclaimed history of technology, Histoire générale des techniques, in five volumes, which has been translated into English and Spanish, and used as a textbook in various countries. In France, Daumas was also the pioneer of industrial archaeology. Daumas was the first secretary general of ICOHTEC and the host of its symposium at Pont- à-Mousson in 1970.
For further information about Daumas:
For information about ICOHTEC: http://www.icohtec.org

mardi 17 novembre 2020

Histoire de la médecine

Histoire de la médecine 


Jean Starobinski 


Héros-Limite
Novembre 2020




L’histoire de la médecine, pour l’essayiste, critique et homme de culture Jean Starobinski, est au croisement exact entre ses formations et ses intérêts de médecin, de critique littéraire et d’historien des idées et des sciences. L’homme philosophe rêvait d’une histoire sans frontières, qui relierait les différents domaines du savoir, la littérature, les arts, les sciences, la philosophie, la médecine, une histoire dont il s’est montré l’un des spécialistes les plus éminents de son siècle.
Avec cet ouvrage, il puise à ces différentes de ces disciplines, et met en évidence avec une remarquable cohérence la manière dont elles se sont nourries mutuellement dans l’élaboration, au fil des siècles, de la figure du médecin, de l’ensemble des moyens diagnostiques et thérapeutiques dont il dispose, et de la nature du lien qui l’unit au malade. Ce faisant, il nous invite tout à la fois à une philosophie portant sur les valeurs fondamentales de notre existence, et une prise de conscience critique de la médecine, suggérant que cette dernière « ne nous rendra plus heureux que si nous savons exactement ce qu’il faut lui demander. »


Texte établi par Vincent Barras, illustration de Nicolas Bouvier


Histoire de la médecine a connu une première édition en 1963 dans la célèbre Nouvelle Bibliothèque illustrée des sciences et des techniques, des éditions Rencontres. L’iconographie est signée Nicolas Bouvier.

Race et colonialisme dans l'histoire de la médecine

 


lundi 16 novembre 2020

Les corps de guerre

Physical Control, Transformation and Damage in the First World War.
 War Bodies

Simon Harold Walker

Imprint: Bloomsbury Academic
Published: 12-11-2020
Format: Hardback 
ISBN: 9781350123281


From enlistment in 1914 to the end of service in 1918, British men's bodies were constructed, conditioned, and controlled in the pursuit of allied victory. Physical Control, Transformation and Damage in the First World War considers the physical and psychological impact of conflict on individuals and asks the question of who, in the heart of war, really had control of the soldier's body.



As men learned to fight they became fitter, healthier, and physically more agile, yet much of this was quickly undone once they entered the fray and became wounded, died, or harmed their own bodies to escape. Employing a wealth of sources, including personal testimonies, official records, and oral accounts, Simon Harold Walker sheds much-needed light on soldiers' own experiences of World War I as they were forced into martial moulds and then abandoned in the aftermath of combat. 

In this book, Walker expertly synthesizes military, sociological, and medical history to provide a unique top-down history of individual soldiers' experiences during the Great War, giving a voice to the thousands of missing, mutilated, and muted men who fought for their country. The result is a fascinating exploration of body cultures, power, and the British army.

Une histoire de l'activisme infirmier

Raising the Roof: A History of Nursing Activism 

Online event



Monday 23 November, 6 – 7pm

Free and open to all. Sign up here: https://www.rcn.org.uk/news-and-events/events/raising-the-roof-231120

The RCN was founded in 1916. Just three years later, the College produced its first report on pay, showing the poor salaries and conditions of employment for many nurses across the UK. Today, as we celebrate the vital role of nurses in the COVID-19 pandemic, pay remains a hotly debated topic and the RCN is calling for a 12.5% pay increase across the NHS.

Join us for a fireside chat with RCN President and historian of nursing Professor Anne Marie Rafferty to hear more about how nurses have pushed for change over the years. In 1969, for example, the RCN Raise the Roof campaign was supported by tens of thousands of nurses, many of whom donated an hour’s pay to show their support. It led to the biggest single increase in nurses’ pay throughout history: 20%. Find out more about how nurses have engaged in activism over the years, and why politics remains an important part of nursing knowledge.



Free event, open to all


View the full RCN event series here: www.rcn.org.uk/whatson

dimanche 15 novembre 2020

Le business de la contraception

The business of birth control: Contraception and commerce in Britain before the sexual revolution


Claire L. Jones



Publisher : Manchester University Press
November 17, 2020
Hardcover : 256 pages
ISBN-13 : 978-1526136282


The business of birth control is the first book-length study to examine contraceptives as commodities in Britain before the pill. Drawing on new archives and neglected promotional and commercial material, the book demonstrates how hundreds of companies transformed condoms and rubber and chemical pessaries into consumer goods that became widely available via discreet mail order catalogues, newspapers, birth control clinics, chemists’ shops and vending machines in an era when older and more reserved ways of thinking about sex jostled uncomfortably with modern and more open attitudes. The book outlines the impact of contraceptive commodification on consumers, but also demonstrates how closely the contraceptive industry was intertwined with the medical profession and the birth control movement, who sought authority in birth control knowledge at a time when sexual knowledge and who had access to it was contested.

samedi 14 novembre 2020

Gymnastique et gymnastes dans l’Antiquité

Gymnastique et gymnastes dans l’Antiquité



Colloque 

Organisé par Institut d'études anciennes et médiévales


Mardi 17 novembre 2020 de 10 h 00 EST à 15 h 00 EST

Évènement en ligne
https://ulaval.zoom.us/j/81469059791?pwd=OW51NXJPWmV4cmRqamNnaTRIREdzQT09


Parce qu’elle s’intéresse à la formation et à l’entretien du corps, la gymnastique renvoie chez les Anciens à un souci d’hygiène corporel qui parfois peut se faire thérapeutique. Elle peut prendre toutefois aussi une dimension collective et sociale – il n’est qu’à se rappeler de l’importance des compétitions athlétiques et de la fréquentation quotidienne de la palestre –, voire politique. Chez les philosophes et les rhéteurs, elle peut aussi être une image pour penser la santé de la cité. Cette journée d’études bilingue co-organisée par Laetitia Monteils-Laeng (UdeM) Anne-France Morand (ULaval) et qui réunira des chercheuses et chercheurs issu.e.s de diverses universités canadiennes permettra d’aller au-delà du topos d’une harmonie antique entre le corps et l’âme.



10h Introduction. P.O. Méthot (Chaire de recherche du Canada en Humanités médicales, ULaval) 


10h10 Laetitia Monteils-Laeng, UdeM, et Anne-France Morand, ULaval
Présentation de la journée


Conférence d’ouverture
10h20-10h50 Mathilde Cambron-Goulet, UQAM, «Cratès à la palestre»
 

10h50-11h discussion
 

11h-11h10 Pause
 

11h10-11h30 Nara Lopez Contreras, UdeM, «Choreia et symposia : la gymnastique comme outil pour apprivoiser l’irrationalité»
 

11h30-11h40 discussion
 

11h40-12h40 Pause du dîner
 

12h40-13h00 Anne-France Morand, ULaval, «Galien, gymnastes et gladiateurs»
 

13h00-13h10 discussion
 

13h10-13h30 Martin Voyer ULaval, «La gymnastique est-elle plus belle que la médecine ? Réception d’une hiérarchie platonicienne chez Aelius Aristide»
 

13h30-13h40 discussion
 

13h40-14h00 Pause
Conférence de clôture
 

14h00 14h30 Peter J. Miller, U of W, «How to Remember an Athlete: A Comparison of Epinician and Epigrammatic Victory Dedications»
 

14h30-14h40 discussion
 

14h40-15h00 Discussion conclusive

vendredi 13 novembre 2020

Psychologie, psychiatrie et psychanalyse

Psychologie, psychiatrie et psychanalyse : Histoires croisées


Séminaire bimensuel


VENDREDI (13h.-15h.)


2020-2021


Jacqueline CARROY (Directrice d'études honoraire, EHESS), Jean-Christophe COFFIN (Maître de conférences, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis), Wolf FEUERHAHN (Chargé de recherches, CNRS) Annick OHAYON (Maître de conférences honoraire, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis), Régine PLAS (Professeur honoraire, Université Paris Descartes), Thibaud TROCHU (Maître de conférences, Université de Lille).


Lieu du séminaire : 105 bd Raspail, 75006 Paris, salle 2.


Psychologie, psychiatrie et psychanalyse ont contribué et contribuent à constituer le champ des savoirs et des pratiques sur l’homme. Il nous semble important de développer à leur endroit une approche historienne. Soutenu par le Groupe d’Études Pluridisciplinaire d’Histoire de la Psychologie (GEPHP), ce séminaire a pour propos de confronter les histoires de la psychologie, de la psychiatrie et de la psychanalyse, et d’explorer les territoires dévolus à l’homme moral, physique et social dans une période allant du 18e au 20e siècle. Nous souhaitons privilégier la confrontation des approches et des points de vue afin de mettre en œuvre une histoire intellectuelle, culturelle et sociale du domaine « psy ».

Ce séminaire est ouvert aux chercheurs et aux étudiants en histoire et en histoire des sciences, aux praticiens et aux chercheurs en psychologie, psychiatrie et psychanalyse et plus généralement en sciences humaines, ainsi qu’à toute personne intéressée.


6 NOVEMBRE 2020 : Régine Plas (Université Paris-Descartes) et Nathalie Richard (Le Mans Université), Commémorer les sciences de l'homme. Présentation du numéro 36 (2020) de la Revue d'Histoire des Sciences Humaines.

20 NOVEMBRE 2020 : Hervé Mazurel (Université de Bourgogne) : Kaspar Hauser : vie minuscule, cas majuscule ?

4 DECEMBRE 2020 : Sharman Levinson (Université d’Angers et American University of Paris), L'histoire de la psychologie : the rat's view.

18 DECEMBRE 2020 : Marie Lenormand (Université Aix-Marseille) : Enseignements et apories de l’histoire de cas en psychanalyse : l’exemple de La petite Piggle de Winnicott.

15 JANVIER 2021 : Samuel Lézé (ENS de Lyon) : Comment se terminent les controverses scientifiques interminables ? L'histoire du Freudisme.

29 JANVIER 2021 : ATTENTION ! Localisation exceptionnelle : Centre Alexandre-Koyré (CAK), 27 rue Damesme, 75013 Paris, salle de séminaire (5e étage), toute l’après-midi

Autour de Jean Starobinski, journée d’études commune aux séminaires « Histoire des sciences humaines et sociales » et « Psychologie, psychiatrie et psychanalyse : Histoires, croisées », avec la participation de François Azouvi, Vincent Barras, Juan Rigoli, Aldo Trucchio et Fernando Vidal (programme à venir).

12 FEVRIER 2021 : Rémy Amouroux (Université de Lausanne), « Le béhavioriste maudit »? Pierre Naville et la réception de Watson en France.

12 MARS 2021 : Scarlett Salman (Université de Paris-Est Marne La Vallée), LISIS [Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations, Sociétés]), Le problème des risques psychosociaux au travail. Éléments pour une généalogie.

26 MARS 2021 : Eva Yampolsky (Institut des Humanités en médecine/Chuv-Unil, Lausanne), La folie du suicide. Une histoire de la mort volontaire comme objet médical en France de la fin du XVIIIe siècle jusqu’aux années 1870. Sous réserve.

16 AVRIL 2021 : David Armando (CNR, Naples, Istituto per la storia del pensiero filosofico e scientifico moderno), Entre Mesmer et Puységur : l'invention du somnambulisme artificiel.

28 MAI 2021 : Caroline Muller (Université de Rennes 2), Du récit de soi au récit qui soigne : la direction de conscience au XIXe siècle.

11 JUIN 2021 : Vinzia Fiorino (Université de Pise), La race et la folie : le cas de la « névrose juive ».

Formation en histoire de la médecine à l'Université d'Oxford

Graduate Study in the History of Science, Medicine, and Technology at the University of Oxford


Call for applications


The application deadline is 12:00 (midday UK time) Friday 8 January 2021


The Oxford Centre for the History of Science, Medicine and Technology, housed in two buildings on Banbury Road, Oxford, brings together broad subject expertise in HSMT as part of the Oxford Faculty of History. The Centre offers teaching and supervision on topics spanning the medieval and modern eras.

We have particular expertise in the history of medieval and early modern science; the history of global and colonial medicine; the history of the material culture of science; the historical relations between technological innovation and warfare; the history of psychiatry; the history of techno-scientific futures; and the history of modern chemistry.

Via the Bodleian Library and college libraries, Oxford boasts a world-class collection of resources relevant to the study of HSMT. Throughout the three terms of the academic year there are weekly seminars in the history of science and medicine, held both in the History Faculty and in colleges. We also benefit from close links with the History of Science Museum, the Pitt Rivers Museum, the Ashmolean Museum, and the St. Cross Centre for the History and Philosophy of Physics (HAPP).

Our doctoral programme (DPhil) offers one-to-one support and supervision in HSMT; nine students have begun their DPhil study in the current year. You will join a vibrant community of researchers in the History Faculty who work on a wide range of different subjects and in a variety of historical periods. We invite applications to study advanced topics with individual members of staff, who can be found here.

We offer one-year (MSc) and two-year (MPhil) master’s programmes, which provide rigorous training in all aspects of HSMT. Master’s students are part of the History Faculty, and can choose to take a range of Option Papers specific to HSMT as well as Papers from general MSt programmes in History.

A number of university, faculty and college scholarships exist in History and Graduate Study at Oxford, but we also offer awards specific to the history of science and medicine. These include the St Cross College HAPP Master’s Scholarship in the History of Science, and Wellcome Trust Master’s and Doctoral Awards in Medical Humanities and Social Sciences.


General information on Oxford’s master’s and doctoral application process can be found here.