mercredi 17 janvier 2018

Le sang : montrer ou occulter ?

Le sang : montrer ou occulter ? 

Troisième journée d’étude "Le sang : représentations symboliques, scientifiques et sociales dans l’Europe moderne (France, Italie, Espagne, XVe-XVIIIe siècles)"

26 janvier 2018
Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle
Salle Athéna (4 rue des Irlandais – 75005 PARIS)

Organisation : Constance Jori, Jennifer Ruimi, Hélène Tropé

Cette Journée d’Étude sur Le sang : montrer ou occulter ? s’inscrit dans un programme de recherche plus vaste intitulé Le sang : représentations symboliques, scientifiques et sociales dans l’Europe moderne (France, Italie, Espagne, XVe-XVIIIe siècles (Responsables : Elisabeth Belmas de Paris 13 et Corinne Lucas Fiorato de Paris 3). L’amorce de cette collaboration interuniversitaire fut un colloque international (organisé par le CIRRI/LECEMO et conçu dans le cadre du programme IDEX sur Métiers et professions dans l’Europe des XVe-XVIIIe siècles), qui s’intitulait Métiers liés au sang dans l’Europe des XVe-XVIIIe siècles (février 2016).

Cette Journée, organisée par Paris 3, est la troisième d’une série de quatre manifestations, réunissant deux Équipes de recherche au sein d’USPC. Les deux premières ont été prises en charge par Paris 13 et par la MSH Paris Nord. L’une s’intitulait Sang bleu et sang noble, pureté et impureté : l’identité définie par le sang ? (30 juin 2017) et l’autre Les représentations du sang dans les théories et la pratique médicales et chirurgicales (13 octobre 2017). La quatrième Journée, prévue le 22 juin 2018 concernera les approches religieuses, métaphysiques et philosophiques du sang. Si la question du sang, sous tous ses angles d’approche, a suscité de nombreux écrits ponctuels, peu de travaux inter et pluridisciplinaires portent sur le sujet. Le sang est en effet un thème récurrent qui traverse les littératures médicale, religieuse, romanesque, théâtrale, poétique, artistique de l’Europe moderne ; les artistes n’hésitent pas à le mettre en scène au théâtre, dans la peinture. Mais le sang interpelle le regard également dans de grandes manifestations de la vie civile comme les condamnations à mort publiques ou bien dans l’ordre du quotidien (boucherie, cuisine, médecine, etc.). Au moment où les sciences médicales font progresser la connaissance du fluide vital, plusieurs questions se posent et des attitudes diverses se dessinent au sein des sociétés considérées : de la manifestation d’un vif intérêt pour les spectacles sanglants à un rejet et à une mise à distance sociale des activités liées au sang, des débats sur sa présence réelle dans la célébration de l’eucharistie. À partir de documents en tous genres, on se proposera d’aborder les rapports dialectiques entre exhiber et dissimuler le sang dans les sociétés italienne, française et espagnole de la Première modernité. 
CAMPUS CONDORCET


SESSION DU MATIN

8h45 : Accueil des participants

9h00-9h10 - Ouverture par Laurent Creton, président du Conseil académique et vice-président de la Commission de la recherche.

9h10-9h25 - Introduction à la journée d’étude : Elisabeth Belmas (Université Paris 13, IRIS, UMR 8156-U997, MSH Paris-Nord) – Corinne Lucas-Fiorato (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, CIRRI/LECEMO, EA 3979) 

9h30-13h : Communications et débats Le sang sur scène
Présidence : Hélène Tropé (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, CRES/ LECEMO, EA 3979)

9h30 – 10h00 : Christophe Couderc (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), « Exécutions et autres mises à mort sur la scène du théâtre espagnol du Siècle d’or »

10h00 – 10h30 : Delphine Sangu, (Université de Nantes), « L’esthétique du sang dans le théâtre de Juan Pérez de Montalbán »

Discussions et pause

11h00 – 11h30 : Pierre Giuliani, (Université Catholique de Lyon, chercheur associé à l’IHRIM ), « Notes sur le sang et les syllepses lexicales dans Phèdre de Racine »

11h30 – 12h00 : Zoé Schweitzer, (Université de Saint-Étienne) « Une boisson irreprésentable ? Le sang des enfants dans les Thyeste écrits pour la scène (XVIIe-XVIIIe siècles) »

Discussions et déjeuner

SESSION DE L’APRÈS-MIDI

14h00-16h30 : Communications et débats Visibilité du sang dans l’espace public
Présidence : Stanis Perez (MSH Paris Nord, Université Paris 13-SPC)

14h00 – 14h30 : Valentina Ponzetto, (FNS/ Université de Lausanne), « Valeur dramaturgique, pathétique et morale du sang dans La Saignée de Thomas Garnier »

14h30 – 15h00 : Christophe Schuwey (Université de Fribourg / Université de Lausanne),
« Les débats sur la transfusion du sang dans les années 1660 : supports, formes et publics »

Discussions et pause

15h30 – 16h00 : Erica Ciccarella (Université de Trente), « Sang et virginité dans les Ragionamenti de l’Arétin »

16h00 – 16h30 : Sylvie Kleiman (Université Paris 8 – Vincennes-St Denis) : « Survivance des théories humorales au XVIIIe siècle : le sang des mélancoliques »

16h30 – 17h00 - discussion finale et conclusion : Jennifer Ruimi (FNS/Université de Lausanne et Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, FIRL, EA 174)



Comité scientifique du programme :

Elisabeth Belmas (Université Paris 13, IRIS, UMR 8156-U997, MSH Paris-Nord) Constance Jori (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, CIRRI/LECEMO, EA 3979) Corinne Lucas-Fiorato (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, CIRRI/LECEMO, EA 397

Jennifer Ruimi (FNS/Université de Lausanne et Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, FIRL, EA 174)

Hélène Tropé (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, CRES/LECEMO, EA 3979).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire