lundi 26 octobre 2015

Colloque de la Société Française d'Histoire des Sciences Humaines

Colloque de la Société Française d'Histoire des Sciences Humaines 

5 et 6 novembre 2015










9.30-11.30
Sur l’utilisation du dossier de patient comme source d’histoire
Symposium Fanny Le Bonhomme (coord.)
Salle du Centre Cavaillès (29, rue d’Ulm, 3e étage, à droite au fond)

– Marianna Scarfone, Pour une enquête sur les écrits de la pratique : origine et transformations du dossier médical en France et en Italie

– Clément Fromentin, Les dossiers médicaux de la Clinique des Maladies Mentales de Sainte-Anne (1879-1939)

– Fanny Le Bonhomme, « Et si je disais maintenant “Heil Hitler !” » : la névrose du salut hitlérien. Étude de cas autour du dossier d’Otto F. (Berlin-Est, République démocratique allemande, 1968)

– Coline Loison, Les dossiers de patients du centre de lutte contre le cancer de Nantes des années 1940 aux années 1960, quelles sources pour les historiens ?

Philosophie, psychologie et sociologie. Changements cognitifs et choix de carrière (1870-1930)
Symposium Marc Joly (coord.)
 Salle de séminaire République des savoirs(45, rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, niveau -1)

– Introduction : Louis Pinto, « Le tracé des frontières »

– Michel Lallement, « Philosophie et analyse sociologique des classes sociales : Edmond Goblot »

– Thibaud Trochu, « Théodule Ribot (1839-1916), une stratégie de rupture avec la philosophie ? »

– Marc Joly, « De la philosophie à la sociologie : Norbert Elias »

11.30-12.00 Pause Pause

12.00-13.00
Session de communications
Salle du Centre Cavaillès (29, rue d’Ulm, 3e étage, à droite au fond)

– Simon Ridley, L’Université de Californie à Berkeley et les sciences humaines et sociales

– Stéphanie Pache, Faire l’histoire d’un courant critique de la psychologie : quel apport pour l’étude des disciplines psychiques au XXe siècle ?

Session de communications
Salle de séminaire République des savoirs (45, rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, niveau -1)

– Sébastien Plutniak, « C’est du chinois ? Eh bien le chinois ça s’apprend ! » Quelles organisations collectives pour formaliser l’archéologie ? (1950–2000)

– Mathieu Arminjon, Emergence d’un naturalisme critique dans le milieu universitaire états-unien de l’après 1968 : quelques repères historiques et épistémologiques


13-14.30 Déjeuner

14.30-17.00
Table Ronde - De la spatialité, des lieux et de la circulation : comment la géographie peut-elle contribuer à faire l’histoire des sciences ?
Salle du Centre Cavaillès (29, rue d’Ulm, 3e étage, à droite au fond)

– Sylvain Cuyala, De l’apport de l’analyse spatiale en Science Studies. L’exemple de l’étude des mouvements scientifiques

– Federico Ferretti, Le spatial turn comme outil de recherche en histoire des sciences : spatialités des réseaux scientifiques et militants des géographes anarchistes en Suisse et en Europe (19e– 20e siècle)

– Pascal Clerc, Des savoirs en espaces : Lyon et le Monde dans la deuxième moitié du XIXe siècle

– Jean-Marc Besse, Pratiques spatiales et écriture de la géographie à la Renaissance : la Cosmographie de Sébastien Münster

– Laura Péaud, L’apport du spatial turn en histoire de la géographie : circulations, réseaux et spatialités d’Alexander von Humboldt (1769-1859)

Labex : Les passés dans le présent. Les périodes de fondation comme entrée privilégiée pour l’historiographie des sciences sociales et l’étude des effets croisés entre acteurs et institutions 
 Symposium Christelle Dormoy-Rajramanan (coord.)
Salle à préciser

– Marie-Dominique Mouton : « Éric de Dampierre et les livres »

– Sophie Blanchy : « Les débuts de l’ethnologie à Nanterre »

– Emmanuel Monneau : « Socio-histoire de la science économique à l’Université Picardie Jules Verne à travers l’étude de sa faculté et de ses principaux acteurs (1970-2009) »

– Charles Soulié : « La sociologie à l’Université Paris VIII-Vincennes dans les années 1970 : une discipline sous haute pression politique »

– Christelle Dormoy-Rajramanan, « La fondation de la sociologie à Nanterre, 1965-1980 »

17.00-17.30 Pause Pause

17.30-18.30
Session de communications
Salle du Centre Cavaillès (29, rue d’Ulm, 3e étage, à droite au fond)

– Annick Louis, La construction d’un archéologue. Les autobiographies de Heinrich Schliemann (1822-1890)

– Emmanuel d’Hombres, L’évolutionnisme culturel comme programme de recherche (1720-1910)

Session de communications 
Salle à préciser

– Laurent Le Gall, Un savoir subalterne : l’hétéronomie du folklorisme comme dimension constitutive de sa piètre qualification (1880-1914)

– Maurizio Coppola, Mission scientifique au Lac Tana (Ethiopie) : une enquête ethnologique du fascisme


Vendredi 6 novembre 2015

9.00-11.00
Des lendemains qui chantent à l’évidence convenue. L’interdisciplinarité comme injonction, ressource et imaginaire
Symposium Serge Reubi et Géraldine Delley (coord.)
Salle du Centre Cavaillès (29, rue d’Ulm, 3e étage, à droite au fond)

– Géraldine Delley, Les promesses de l’atome et la tentation interdisciplinaire : le cas du 14C et de l’archéologie

– Emanuel Bertrand, Le physicien et la philosophe : une Nouvelle alliance sans aucune hiérarchie disciplinaire ?

– Serge Reubi, Technologie pacifique, ressource symbolique et attestation de modernité dans les sciences sociales françaises de l’Entre-deux-guerres. La photographie aérienne comme pratique interdisciplinaire exemplaire

– Discutant : Nathan Schlanger

Les religions du monde anglo-saxon face à l’émergence de l’anthropologie raciale au XIXe siècle
Symposium Vincent Vilmain (coord.)
Salle de séminaire République des savoirs(45, rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, niveau -1)

– Neil Davie, Le catholicisme irlandais confronté à l’anthropologie raciale

– Maud Michaud, Les relations entre les missionnaires britanniques en Ouganda et les milieux anthropologiques.

– Chrystal Vanel, Le mormonisme confronté à l’anthropologie raciale »

– Vincent Vilmain, Le judaïsme britannique et la question d’une « race » juive au XIXe siècle


11.00-11.30 Pause

11.30-12.30
Session de communications
Salle du Centre Cavaillès (29, rue d’Ulm, 3e étage, à droite au fond)

– Stève Bessac-Vaure, Les sciences humaines au service du maintien de l’ordre ? Formation et pratiques des agents locaux du maintien de l’ordre sous le protectorat français au Maroc (1912-1936)

– Hélène Solot, Des questionnaires pour gagner la guerre ? Réception et utilisation par l’armée américaine des travaux des social scientists de la section de recherche du département de la guerre (1941-1945)

Session de communications
Salle de séminaire République des savoirs(45, rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, niveau -1)

– Dylan Simon, La géographie comme écologie de l’homme. Circulations et indéterminations savantes dans le discours de Max Sorre

– Eric Vandendriessche et Céline Petit, Des prémices d’une anthropologie des pratiques mathématiques à la constitution d’un nouveau champ disciplinaire : l’ethnomathématique


12.30-14.00 Déjeuner


14.00-16.30
La vie savante. Ce que la science fait à la vie (Anthropologie-ethnologie, XIXe – XXe siècles) 
Symposium Nicolas Adell (coord.)
Salle du Centre Cavaillès (29, rue d’Ulm, 3e étage, à droite au fond)

– Nicolas Adell, Introduction

– Jean-François Bert, Michel Foucault à Münsterlingen : une expérience à l’origine d’un style

– Jérôme Lamy, Une ethnologie spéculaire ? L’œuvre de Michel Leiris dans ses journaux et ses écrits autobiographiques

– Christine Laurière, « Il faut savoir vivre dangereusement ». Portrait d’Arnold Van Gennep en ethnographe hors-champ

– Marianne Lemaire, Vies savantes au féminin.

14.30- 16.00
Session de communications 
 Salle de séminaire République des savoirs (45, rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, niveau -1)

– Sigrid Leyssen, Vers une histoire matérielle des stimuli visuels en psychologie

– Camille Jaccard, Aller-retour d’un psychologue entre Genève et Paris : Redéfinition du centre et de la périphérie dans la carrière de Jean Piaget

– Renata Latala, Collaborations intellectuelles et échanges scientifiques au gré des configurations idéologiques : itinéraires polonais de Jean Piaget


17.00-18.00
Session de communications
Salle du Centre Cavaillès (29, rue d’Ulm, 3e étage, à droite au fond)

– Marcia Consolim et Sébastien Mosbah-Natanson, Le lancement de la Revue internationale de sociologie de René Worms : un impensé historiographique

– Emilia Plosceanu, La configuration d’un savant « entrepreneur en réforme » : Dimitrie Gusti (1880-1955) et les sciences sociales en Roumanie

16h30-18.00
L’environnement des sciences de l’homme
Symposium Julien Vincent (coord.)
Salle de séminaire République des savoirs (45, rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, niveau -1)

– Jean-Luc Chappey, L’Idéologie à l’épreuve de l’histoire environnementale

– Claude-Olivier Doron, Crétins et peuples des marais. Comment le modèle dégénératif permet de penser la formation de types différents au sein de la société française ?

– Julien Vincent, L’environnement de l’économie politique sous la Révolution française : un moment républicain (1794-1803)

18.15-18.45 Discussion générale : Quelles perspectives pour l’histoire des SHS ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire