mardi 18 février 2014

La radiologie monte au front

La radiologie monte au front : de 1914 à 2014

Exposition

15 / 03 / 2014 - 15 / 12 / 2014
08:00 - 18:00 Hr
Military Hospital Queen Astrid - Brussels
(carte routière)


A l’occasion de la commémoration de la Grande Guerre, c’est avec le soutien del’Office Central d’Action Sociale et Culturelle de l’Armée (OCASC) que le Musée belge de la Radiologie présente une exposition qui retrace un siècle de conflits armés. Quatre grandes périodes marquantes sont illustrées par de grandes photographies. Grâce à des panneaux muraux, les visiteurs découvrent aussi les principales étapes de l’évolution technique de la radiologie médicale.

Si, au début de la première guerre mondiale, la radiologie n’est qu’une spécialité à peine âgée de 19 ans, à la fin de la guerre des tranchées elle acquiert véritablement ses lettres de noblesse puisque dès 1918, tous les hôpitaux, polycliniques et sanatoriums sont équipés d’au moins une salle de radiologie.

Après ce premier conflit, de nombreuses améliorations techniques se généralisent et sont utilisées dans le monde entier. Mais, c’est pendant la seconde guerre mondiale et celle de Corée que l’on voit s’accroître la robustesse des appareils.

La période dite de la guerre froide, voit naître des conflits un peu partout dans le monde. Pour pouvoir les déployer en un endroit proche des terrains d’opération, les services de radiologie militaire combinent les nouvelles techniques aux moyens de transport et d’utilisation les plus adéquats. C’est ainsi que l’on voit apparaître le CT scanner, intégré dans un conteneur, déployé dans le terrain des opérations en Irak.

A l’instar de l’échographie qui ne nécessite pas l’usage de radiations ionisantes, la résonance magnétique complète, dès 1990, l’arsenal diagnostique. Ces technologies sont utilisées dans les formations hospitalières en Afghanistan.

En ce temps du souvenir, il convient aussi de souligner l’engagement désintéressé des chercheurs qui a permis les innovations technologiques médicales indispensables aux intervenants médicaux militaires dans les pays en guerre. Ce bref survol historique est également un témoignage de reconnaissance à nos aînés qui, avec un appareillage rudimentaire, ont été les pionniers de la radiologie. Leur œuvre mérite toute notre admiration et notre respect.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire