lundi 15 avril 2019

Les malades et leurs proches

Les malades et leurs proches. L’histoire de la santé au ras de l’expérience vécue de la maladie, de l’Antiquité à nos jours.


Colloque bisannuel du réseau de recherche Historiens de la santé

9 et 10 mai 2019
Montréal, UQAM




Jeudi 9 mai 2019
Salle D-R200

9h00 : Introduction : Le réseau Historiens de la santé et ses rencontres : épisode 4.
 par Alexandre Klein (Université Laval)


9h15-10h15 : Session 1 : De l’importance des proches dans le soin (1)
Présidence : Alexandre Klein (Université Laval)
·      Isabelle Dufour (Université du Québec à Montréal), Les femmes d’expérience et les sages-femmes : deux intervenantes importantes, mais différentes, auprès des parturientes dans le monde gréco-romain.
·      Fleur Beauvieux (EHESS), « (…) l’ayant secouru jusques a la mort ». Sur la relation de soin en temps d’épidémie (Marseille, 1720-1724).

10h15-10h45 : Pause-Café

10h45-11h45 : Session 2 : De l’importance des proches dans le soin (2)
Présidence : Alexandre Klein (Université Laval)
·      Isabelle Robin (Sorbonne Universités), Soigner et aider ses proches dans la maladie. La clientèle d’Étienne-François Geoffroy au début du XVIIIe siècle.
·      Émilie Garrigou-Kempton (Scripps College), Le patient, l’écrivain et les soignants dans Le Lambeau de Philippe Lançon (2018).

12h00-13h30 : Repas

13h30-15h00 : Session 3 : Le rôle des familles dans l’évolution des soins de santé
Présidence : Magda Fahrni (Université du Québec à Montréal)
·      Philippe Bruniaux (Centre Hospitalier d’Arbois), Joseph Meister et la première vaccination antirabique 1885. Une mère et son fils, un savant et des médecins.
·      Thomas Denise (Université de Caen Normandie), Redonner sa place au malade : les relations soignants-soignés entre désanimation et humanisation des soins en réanimation.
·      Dannick Rivest (Université du Québec à Trois-Rivières), « Mon fils est autiste » : L’influence des associations de parents sur l’évolution de la définition de l’autisme au Québec, 1982-2017.

15h00-15h30 : Pause-Café

15h30-16h30 : Session 4 : Familles et malades dans les dossiers de patients
Présidence : Karine Aubin (Université d’Ottawa)
·      Anatole Le Bras (Sciences Po Paris), La famille divisée. Maladie mentale, internement et conflits familiaux dans la France du XIXe siècle.
·      Hervé Guillemain (Le Mans Université), Les schizophrènes vus par eux-mêmes et par leurs familles. L’apport des dossiers patients (1930-1970).


Apéro et repas


Vendredi 10 mai 2019
Salle W-5215

9h30-10h30 : Session 5 : L’impact de la maladie sur les malades et leurs proches
Présidence : Denyse Baillargeon (Université de Montréal)
·      Susanne Commend (Université d’Ottawa), Patients sans être passifs : stratégies d’adaptation des enfants handicapés et de leurs proches.
·      Sandra Harrisson (Université du Québec à Trois-Rivières) et Marie-Claude Thifault (Université d’Ottawa), Un double traumatisme. Mères schizophrènes jugées incompétentes à prendre soin de leur enfant.


10h30-11h00 : Pause-café


11h00-12h00 : Session 6 : L’agentivité des proches face au corps malade
Présidence :  Lise Dassieu (Centre de recherche du CHUM)
·      Julien Prud’homme (Université du Québec à Trois-Rivières), « Ça fait mal ».  La corporalité de l’autisme et les stratégies parentales au Québec, 1972-2010.
·      Ibtissem Ben Dridi (CESSMA - Université Paris 7), L’expérience vécue du cancer du sein en France métropolitaine. Corps affectés, émotions en miroir et mises à l’épreuve des malades et de leurs proches.

12h00-14h00 : Repas


14h00-15h30 : Session 7 : Patients experts et autonomie en santé
Présidence : Baptiste Godrie (CREMIS/Université de Montréal)
·      Benoît Carini-Belloni (EHESS, Paris 13), Approche historique de l’expérience ouvrière des centres de santé mutualistes dans le sud de la France. Alliance des travailleurs et des médecins pour une santé autogérée.
·      Juliette Froger-Lefebvre (Université Paris Nanterre), Les Outremangeurs Anonymes : profanes et producteurs d’expertise. Socio-histoire de groupes de parole d’anorexiques et de boulimiques.
·      Aude Bandini (Université de Montréal), La médecine centrée sur le patient et les habits neufs du paternalisme médical.

15h30 : Mot de la fin par Alexandre Klein (Université Laval)





1] Les repas ne sont malheureusement pas pris en charge par l’organisation du colloque.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire