jeudi 9 juin 2016

La figure du poète-médecin

La figure du poète-médecin, XXe-XXIe siècles

Appel à communications

Colloque International organisé dans le cadre du projet FNS « La figure du poète-médecin (XXe-XXIe siècles) : une reconfiguration des savoirs »
30 mars - 1er avril 2017 | Université de Fribourg, Suisse
Responsables : Prof. Alexandre Wenger, Julien Knebusch, Martina Diaz, Thomas Augais (Fribourg)


Ce colloque, organisé dans le cadre du projet FNS « La figure du poète-médecin (XXe-XXIe siècles) : une reconfiguration des savoirs », cherchera à montrer que, malgré le déclin de la « poésie scientifique », les échanges entre poésie et médecine sont restés fructueux et générateurs de connaissances nouvelles après 1900. Il s’agit d’explorer les voies inédites qu’emprunte le dialogue entre les poètes et les médecins dans une période caractérisée non seulement par l’éclatement des écoles esthétiques, mais aussi par une accélération inédite des progrès de la recherche biomédicale (biologie, médecine moléculaire, médecine génétique, neurosciences). Ce dialogue sera envisagé à partir de la figure du poète-médecin, qui peut englober :

1) Des poètes reconnus qui possèdent également une culture médicale, qu’ils soient praticiens (comme Segalen, Durtain, Duhamel, Gaspar, Métellus), ou formés partiellement à la médecine (comme Saint-John Perse, Aragon, Breton ou Michaux).

2) Des poètes reconnus qui possèdent des liens intellectuels étroits avec la médecine et ses acteurs (comme Supervielle, Valéry ou Claudel), ou des médecins qui entretiennent un rapport privilégié avec la poésie (Mondor, Alajouanine).

3) Des médecins élaborant en marge de leur activité professionnelle une œuvre poétique, reconnue ou non par le canon littéraire.

Il s’agit d’aborder la constitution des savoirs poétiques et médicaux de façon concrète, en associant une lecture des œuvres et une étude des trajectoires, des lieux et des réseaux de poètes-médecins aux XXe et XXIe siècles. Le colloque contribuera à établir une cartographie permettant de mesurer des moments de cristallisation ou au contraire de relâchement dans les liens entre poésie et médecine.

Les communications pourront aborder en particulier les axes suivants :

  • La figure du poète-médecin, entre culture médicale et culture littéraire : complémentarité ? Tensions ? Posture du locuteur et analyse de la réception.
  • Panorama des rapports entre la poésie et les progrès biomédicaux aux XXe et XXIe siècles (en particulier les moments de cristallisation tels que les contextes de guerre, contexte postcolonial ou certaines évolutions significatives du paradigme biomédical : code génétique, neurosciences).
  • La figure du poète-médecin au cœur des réseaux et institutions. Congrès internationaux, académies, laboratoires, associations, revues médico-littéraires : évolutions depuis 1900.
  • Transferts culturels entre médecine et poésie : aspects scientifiques, pédagogiques, heuristiques.
  • Dimension thérapeutique de l'œuvre poétique (notamment en rapport avec une pensée du trauma).



Les propositions de contribution (Titre et résumé de 15 à 20 lignes accompagnés d’une bio-bibliographie d’une demi-page), sont à envoyer au plus tard le 20 juin 2016, simultanément à Martina Diaz (martina.diaz@unifr.ch) et à Thomas Augais (thomas.augais@unifr.ch). Les communications (25 minutes) seront prononcées en français, en allemand ou en anglais.


Comité scientifique:
Thomas Hugh Crawford, Professor of Science, Technology, and Culture, Georgia Institute of Technology.
Thomas Hunkeler, Professeur à l’Université de Fribourg, Président de l'Association Suisse de Littérature Générale et Comparée.
Danièle Leclair, Maître de conférences, Université Paris Descartes et UMR Thalim - CNRS / Université Sorbonne nouvelle.
Hugues Marchal, Professeur de littérature française à l’Université de Bâle.
François-Bernard Michel, Professeur (H) de Clinique du CHU de Montpellier, Président (H) de l'Académie Nationale de Médecine et de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France.
Muriel Pic, Professeure de littérature française à l’Université de Berne.
Alain Schaffner, Professeur de littérature française à la Sorbonne Nouvelle, Directeur de l'UMR THALIM.
Florian Steger, Universitätsprofessor und Direktor des Instituts für Geschichte und Ethik der Medizin an der Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg.
Emmanuel Venet, Psychiatre et écrivain.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire