mardi 27 mai 2014

La médecine vétérinaire antique

La trousse du vétérinaire dans l'Antiquité et au Moyen Âge : instruments, médicaments, pratiques.

IVe Colloque internationnal de médecine vétérinaire antique organisé par Valérie Gitton-Ripoll, Université Toulouse 2 Le Mirail, HiSoMA et Isabelle Boehm, Université Lumière Lyon 2, responsable du programme "Savoirs médicaux" du laboratoire HiSoMA.

du 10 au 12 juin 2014

Lyon - MSH MOM et Musée gallo-romain


La trousse du médecin antique a fait déjà l’objet de nombreuses études, mais pas celle du vétérinaire, malgré sa richesse. Par «trousse», nous entendons non seulement l’ensemble des instruments propres au monde vétérinaire, qu’ils soient spécialisés ou d’un usage très général, communs ou non avec ceux des médecins, mais aussi les pratiques qui accompagnent l’usage de ces instruments : soins courants, chirurgie lourde ou légère, conditions d’exercice... Les instruments peuvent être encore utilisés pour la préparation des médicaments ou leur administration. Enfin, la trousse est aussi le bagage culturel de chaque praticien, qui peut consister en gestes thérapeutiques ne nécessitant pas d’outillage particulier. On pourra donc étudier :
- les instruments d’intervention chirurgicale et de soins courants (instrumentum) : leur nom, leur forme, leur matière, leur emploi…
- les pratiques (curare) : les gestes thérapeutiques, les soins pré- et post-opératoires, les lieux d’exercice, les praticiens.
- les médicaments (medicamenta) : leur préparation, leur composition, leur administration, leur efficacité.

Toutes les approches (archéologiques, iconographiques, linguistiques, littéraires, codicologiques, papyrologiques...) seront les bienvenues, qui permettront par leur conjonction d’éclairer ce lexique souvent déconcertant de prime abord, et de mettre en relation les mots et les choses, ou les mots et les techniques. La comparaison entre différentes époques, Antiquité, Moyen Âge et époque moderne pourra illustrer la permanence de l’outillage vétérinaire et des gestes thérapeutiques à travers les siècles.


Programme provisoire

Approches archéologiques :
Jean-Paul GUILLAUMET (CNRS), « Soigner les animaux à l’époque gauloise (Ve-Ier av. notre ère).

Ralph JACKSON (British Museum), « Les neuf instruments vétérinaires de la maison des Quattro Stili à Pompéi »

Yves LIGNEREUX (Museum d’histoire naturelle, Toulouse), titre à préciser

Approches iconographiques :

Lia BRUNORI CIANTI-Luca CIANTI (Florence), « Lo strumentario podologico nella mascalcia medievale. Testie iconografia »

Stavros LAZARIS (CNRS, Strasbourg) « La représentation des instruments vétérinaires dans les manuscrits grecs et latins ».

Approches vétérinaires :

Christophe DEGUEURCE (Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort): « La trousse du vétérinaire jusqu’au XIXème siècle ».

Instruments et pratiques thérapeutiques dans les textes :

M.-T. CAM (Université de Brest), «Doper les chevaux de course : les recettes de poudre de quadrige dans le corpus vétérinaire gréco-latin »

Muriel LABONNELIE (Université de Dijon), « La spécificité des instruments destinés à soigner les yeux des animaux »

M.-H. MARGANNE (Cedopal, Liège), « Les remèdes d’origine égyptienne mentionnés dans la médecine vétérinaire antique ».

Denis PARDEE (Université de Chicago), « L'état actuel de l'étude des textes hippiatriques en langue ougaritique ».

Joaquin PASCUAL BAREA (Université de Cadix), « El asno en los tratados tecnicos latinos de la Antigüedad »

Maria Rosaria PETRINGA (Université de Catane), « Terapie veterinarie e pratiche magiche nei Cesti di Giulio Africano »

Y. POULLE (Paris) et F. VALLAT (SFHMSV), « Appareils et méthodes de contention du cheval et des bovins dans l’Antiquité et au Moyen Âge »

Antonio RICCIARDETTO (Université de Liège), « Le marquage et les soins vétérinaires appliqués aux camélidés d’après la documentation papyrologique grecque et latine d’Egypte et du Proche-Orient ».

Louise SÉPHOCLE (doctorante), « De l’usage et de la nature des baumes caustiques chez les hippiatres de l’Antiquité ».

Alessandro VITALE-BROVARONE (Université de Turin), « La trousse vide de certains vétérinaires»

Antonino ZUMBO (Université de Messine): « La duplice cura della buprestis » (Geopon. 17,18)

Approches lexicologiques :

Frédérique BIVILLE (Université de Lyon 2), « Instrumentation médicale humaine et animale »

Isabelle BOEHM (Université de Lyon 2), « Ce qui n’est pas dans la trousse : à propos d’objets utilisés comme instruments en médecine vétérinaire et de leur terminologie en grec et en latin ».

Valérie GITTON-RIPOLL (Université de Toulouse 2) « La trousse chirurgicale du fermier. Instruments de chirurgie hippiatrique conservés dans la villa d’après le livre 6 des Res Rusticae de Columelle et l’Ars veterinaria de Pélagonius »

Martina HURLER (Faculté vétérinaire de Munich), « The Mulomedicina of Theodorico di Cervia »

Vincenzo ORTOLEVA (Université de Catane), « A proposito di alcuni termini latini indicanti gli instrumenti del veterinario (circumcisorium, forfex, gulbia, rota, cant(h)erius)»

Maria-Teresa SANTAMARIA HERNANDEZ (Université de Castille-La Manche), « Transmision altomedieval de una recetta ad uermes in homine aut in caballo »

Jordanus Rufus :

Sandro BERTELLI (Université de Ferrara, Italie), Le Mascalcia de Giordano Ruffo dans les plus anciens manuscrits en langue vernaculaire italienne conservées en Emilia Romagna.

Antonio MONTINARO (Université de Salento), « Il lessico dell’ippiatria nei volgarizzamenti dal De medicina equorum di Giordano Ruffo. Esemplificazioni a partire dal ms Vat. Lat. 10001 ».

1 commentaire: