vendredi 30 novembre 2012

Purifier, soigner ou guérir ?

Purifier, soigner ou guérir ?
Maladies et lieux religieux de la Méditerranée antique à la Normandie médiévale. Regards croisés

1er – 4 octobre 2014

L’hypothèse formulée par des biologistes américains d’une possible corrélation entre la présence récurrente d’épidémies infectieuses et l’apparition des religions comme facteurs d’entraide et de regroupement humains, invite à réévaluer la place et le rôle des comportements religieux en lien avec les maladies.
Le prochain colloque de Cerisy-la-Salle, organisé par le CRAHAM (Centre de Recherches Archéologiques et Historiques Anciennes et Médiévales) et l'OUEN (Office Universitaire d’Études Normandes) de l'Université de Caen, a pour objet d'effectuer une première synthèse sur l’empreinte des phénomènes religieux dans le traitement des maladies au sein des sociétés antiques et médiévales.
Forte d’une documentation exceptionnelle et de recherches archéologiques et paléopathologiques récentes, la Normandie médiévale offre un terrain d’investigations privilégié. Oser une approche comparatiste suppose de distendre l’espace et la chronologie. Aussi, l’aire géographique parcourue s’ouvre de la Grèce en passant par l’Italie, la Scandinavie, l’Irlande, l’Écosse, le Pays de Galles, jusqu’au monde anglo-normand terme spatial et chronologique de la démarche. Celle-ci s’inscrit dans une « longue durée » qui s’étend du VIIIe siècle avant Jésus-Christ au début du XIIIe siècle de notre ère, acmé de l’éclosion des lieux pieux de la charité chrétienne occidentale.
Quelle est la place géographique et sociale des sanctuaires ? Dans quelle mesure, les sanctuaires participent-ils à la construction religieuse du territoire ? Le processus de médicalisation est-il d’origine religieuse ? La diffusion des savoirs médicaux éclipse-t-elle le religieux ? Quelles continuités et quelles ruptures peut-on déceler entre l’Antiquité et le Moyen Âge ?
Le présent colloque veut rassembler du 1er au 4 octobre 2014, archéologues, anthropologues, paléoanthropologues, linguistes et historiens pour faire le point de nos connaissances et de nos méconnaissances en quatre thèmes :
1. Entre punition et élection : les maladies sont-elles sacrées ?
2. Thérapeutes et mortifères : dieux, saints et rois
3. Typologie, topographie et fonctions des lieux religieux
4. Savoirs médicaux, rites et pratiques de guérison/purification/exorcisme
 
Les projets de communications sont à fournir avant le 1er février 2014
 
CONTACTS
Damien JEANNE – Membre associé au CRAHAM – UMR 6273 CNRS, Université de Caen – Basse-Normandie damien.jeanne@unicaen.fr
Cécile CHAPELAIN DE SERÉVILLE-NIEL – Anthropologue (CRAHAM – UMR 6273 CNRS), Université de Caen – Basse- Normandie cecile.niel@unicaen.fr
Pierre SINEUX – Professeur d’histoire grecque (CRAHAM – UMR 6273 CNRS), Université de Caen – Basse-Normandie pierre.sineux@unicaen.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire