mardi 28 mars 2017

Les corps au-delà des frontières

Bodies Beyond Borders. Moving Anatomies, 1750–1950

Kaat Wils, Raf de Bont, Sokhieng Au (eds)
Leuven University Press
€ 59,50, ISBN 978 94 6270 094 9
17 x 23 cm, Paperback, 304 p.

Around 1800 anatomy as a discipline rose to scientific prominence as it undergirded the Paris-centred clinical revolution in medicine. Although classical anatomy gradually lost ground in the following centuries, general anatomy remained pivotal in the teaching of medicine. Corpses, anatomical preparations, models, and drawings were used more intensively than ever before. Moreover, anatomy received new forms of public visibility. Through public exhibitions and lectures in museums and fairgrounds, anatomy became part of general education and secured a place in popular imagination. 


Bodies Beyond Borders analyzes the notion of circulation in anatomy. Following anatomy through different locations and cultural domains permits a deeper understanding of its history and its changing place in society.

La domestication de l'opium à Paris


Theriac Wars : Networks, Novelty and the ‘Domestication’ of Opium in Paris, 1660-1710

Lecture by Emma Spary (Cambridge University) 

Séminaire mensuel du groupe TaK (Histoire des Techniques à Koyré)

Juedi 13 avril 2017
Centre Alexandre Koyré
14-17h

Introduction- Thomas Le Roux (CNRS/CRH) Marie Thébaud-Sorger (CNRS/CAK)




This paper will address rival networks of practitioners competing for the market in opiates in Paris in the decades immediately before 1700. The effects and dangers of opium were subjected to intense scientific scrutiny and experimentation in the community of Parisian apothecaries, as different categories of healers—doctors, apothecaries and operators—contended for profit around particular compound drugs that contained it. Opium became the subject of experimentation by many different individuals and groups in the attempt to render it safe, agreeable and beneficial for European bodies. Apothecaries sought to resurrect an ancient drug and infuse new life into it within the laboratory ; physicians conducted chemical experiments upon it . Yet it proved hard to reach agreement as to opium’s harmful or beneficial effects ; some aspect of its nature proved impossible to ‘domesticate’ in the same way as newer drugs like coffee or tea, or even quinquina. I argue that only by investigating the discrete networks which sold and experimented upon opium and opiates can the historian account for the ways in which opium could be used to generate social, political and financial capital for experimenters as it circulated throughout society.



Discussion- Nouveaux aliments & nouvelles drogues - réseaux de productions, d’expertises et de consommations XVII-XIXe siècle.

Cette séance sera l’occasion d’ouvrir une réflexion plus générale sur l’histoire matérielle de la chimie et de la médecine. Depuis l’essor de l’histoire de la culture médicale des ‘secrets’, l’histoire des remèdes et des drogues s’inscrit dans le développement de nouveaux marchés alimentaires à l’échelle mondiale (colonies, échanges Orient-occident), tels que le café ou le sucre. En inscrivant la construction des savoirs sur ces « substances » dans un maillage de pratiques et d’usages, il est possible de mettre en lumière la constitution de réseaux de fabricants, d’experts, de revendeurs et de consommateurs qui se déploient dans différents espaces sociaux (de la cour à la ville) et notamment la place jouée par les apothicaires-chimistes dans l’émergence de la chimie alimentaire qui ouvre de nouvelles perspectives industrielles aux sociétés européennes au début du XIXe siècle.


Ce séminaire de recherche est ouvert à tous chercheurs intéressés ainsi qu’aux étudiants de Master de l’EHESS, mention « Histoire des sciences, technologies et sociétés » et mention « Histoire et civilisation ».

Il se tient le deuxième jeudi du mois, de 14h à 17h au Centre Alexandre Koyré (27, rue Damesme, 75013 Paris, salle de séminaire, 5e étage), sauf indication contraire.


Contacts
Marie Thébaud-Sorger (CNRS/CAK) Marie.THEBAUD-SORGER@cnrs.fr
Patrice Bret (CAK) patrice.bret@yahoo.fr

Les composants des médicaments à la période prémoderne

Materia medica on the move II. Contextualizing drug components as collectables, commodities, and cultural markers in the early modern period


Call for Papers




Amsterdam, October 4-6, 2017


After the successful Materia medica on the move conference in 2015, Utrecht University Descartes Centre, Huygens/ING, and Naturalis Biodiversity Centre will host a three-day follow-up conference, again devoted to the circulation of knowledge regarding non-native natural substances that were used in medicine in the early modern period (1500-1800). The conference will take place in Amsterdam, the Netherlands, from 4 till 6 October 2017.


Goal of the conference
In recent years the history of non-native natural substances, to which therapeutic properties were attributed, has received substantial attention from scholars in a range of disciplines. The various contexts and perspectives from which these substances can be studied (e.g. medicinal, scientific, socio-cultural, ethnobotanical, artistic) have led to much cross-disciplinary research by historians of science, pharmacists, ethnobotanists, and the like. The conference intends to provide a platform for these researchers, to provide an overview of current research, and to exchange insights and ideas about the knowledge, trade, and acculturation of drug components in the past.



Keynote speakers

Matthew Crawford (Kent State University)

Patrick Wallis (The London School of Economics and Political Science)

Pratik Chakrabarti (University of Manchester)

Valentina Pugliano (University of Cambridge)


Paper submissions

We invite early and mid-career researchers to submit their work in progress, to be discussed in thematic parallel sessions. Themes to be addressed include, but are not limited to:

· Hybridity in use: The ways in which materia medica have transgressed the boundaries of medical applicability, and how these use categories were culturally defined.

· Agency of objects: How inherent natural characteristics of substances, and cultural identities acquired in the global circulation process, have shaped and transformed the meaning of materia medica.

· Collections and collectors: How collections of materia medica, collected drawings of materia medica, herbaria and the like reflect the ideas and visions of the collectors.

· Commodification: The processes that turned materia medica into consumer products, making them recognizable and knowledgeable for a large audience; and the people and places associated with these processes.

· Identity formation: The ways in which medicinal natural substances, and knowledge about them, has shaped social and cultural identities across European and non-European cultures.

· Knowledge and power: The mechanisms that have been used to create and maintain positions of power (often associated with “empire”) based on new knowledge and goods in the domain of materia medica.

Although most of the historical evidence and modern research relates to plants, we encourage presentations that focus on mineral and animal drug components. We also encourage presentations that are based on surprising new types of sources for this field of research.

Selected authors will be given the opportunity to publish their work in a special journal issue.


Organization and contact

Abstracts (for 15 minute presentations) should contain the name of the speaker, full contact address (including email address), the title and a summary of the paper of no more than 400 words. Abstracts should be sent to Peter van den Hooff (p.c.vandenhooff@uu.nl) before June 19, 2017.

The conference fee is €100,=. Please be aware that this fee does not include accommodation. MA-students may apply for a reduced conference fee of €60,=. Registration will open in April.

lundi 27 mars 2017

Le dernier numéro de Medical History

Medical History

Volume 61 - Issue 2 - April 2017


Articles

‘They Shall See His Face’: Blindness in British India, 1850–1950
Aparna Nair

Interweaving Ideas and Patchwork Programmes: Nutrition Projects in Colonial Fiji, 1945–60
Sarah Clare Hartley

Lunatic Asylum in the Workhouse: St Peter’s Hospital, Bristol, 1698–1861
Leonard Smith

Surviving the Lunacy Act of 1890: English Psychiatrists and Professional Development during the Early Twentieth Century
Akinobu Takabayashi


Between Securitisation and Neglect: Managing Ebola at the Borders of Global Health
Mark Honigsbaum

Cutting the Flesh: Surgery, Autopsy and Cannibalism in the Belgian Congo
Sokhieng Au


Book Review
Baynton Douglas C. , Defectives in the Land: Disability and Immigration in the Age of Eugenics (Chicago, IL, and London: University of Chicago Press, 2016), pp. 192, $35.00, hardback, ISBN: 978-0-226-36416-2.
Martin S. Pernick

Decamp Eleanor , Civic and Medical Worlds in Early Modern England: Performing Barbery and Surgery (Houndmills, Basingstoke, Hampshire and New York: Palgrave Macmillan, 2016), pp. xii, 277, $95, hardback, ISBN: 978-1-137-47155-0.
Frances E. Dolan

Dickinson Helen and O’Flynn Janine , Evaluating Outcomes in Health and Social Care (University of Bristol: Policy Press, 2016), pp. xviii, 144, £12.99, paperback, ISBN: 978-1447329763.
Emma Miller

Donovan Pamela , Drink Spiking and Predatory Drugging: A Modern History (New York: Palgrave MacMillan, 2016), pp. 294, $99.00, hardback, ISBN: 9-781137-575166.
Karen G. Weiss

Elmer Peter , Witchcraft, Witch-Hunting, and Politics in Early Modern England (Oxford: Oxford University Press, 2016), pp. 384, £65.00, hardback, ISBN: 978-0-19-19-871772-0.
Andrew Sneddon

Guarnieri Patrizia , Italian Psychology and Jewish Migration under Fascism from Florence to Jerusalem and New York (Basingstoke and New York: Palgrave Macmillan, 2016), pp. xv, 275, $100.00, hardcover, ISBN 978-1-137-30655-5.
Dorothy Porter

Handley Sasha , Sleep in Early Modern England (New Haven, CT, and London: Yale University Press, 2016), pp. xii + 280, £25.00, hardback, ISBN: 9780300220391.
Jennifer Evans

Harvey William , Willis Robert (trans.), Carty Jarrett A. (ed.), On the Motion of the Heart and Blood in Animals: A New Edition of William Harvey’s Exercitatio anatomica de motu cordis et sanguinis in animalibus (Oregon: Wipf and Stock Publishers, 2016), pp. xi, 95, $17.00, paperback, ISBN: 978-1-4982-3508-2.
Brigit Ramsingh

Reuter Shelley Z. , Testing Fate: Tay-Sachs Disease and the Right to be Responsible (Minneapolis, MN: University of Minnesota Press, 2016), pp. 264, $27,00, paperback, ISBN: 978-0-8166-9996-4.
Lundy Braun

Trimble Michael R. , The Intentional Brain (Baltimore, MD: John Hopkins University Press, 2016), pp. x, 308, $29.95, hardback, ISBN: 978-1-4214-1949-7.
Adam Zeman

Zysk Kenneth G. , The Indian System of Human Marks (Leiden: Brill, 2015), pp. xvi, 954, 2 vols, €249,00, hardback and e-book, ISBN: 9789004299726.
Toke Knudsen

Media Review

Select Annals and Analytics: The Practice of History in the Age of Big Data
A. R. Ruis, David Williamson Shaffer

Select Bedlam: the Asylum and Beyond, Wellcome Collection, London, 15 September 2016–15 January 2017
Philippa Kaina

Les limites du corps à l'époque prémoderne

Awkward Objects. The Bounds of the Body in the Early Modern

Conference

When: 20-21 April, 2017
Where: Aalto University • School of Business
Runeberginkatu 14-16 • Lecture Hall Wihuri C-350
Helsinki, Finland

Keynote Speaker: Dr Jill Burke, The University of Edinburgh




Programme of Events
Day 1 –Thursday, 20 April

16:00-17:00 Keynote Lecture by Dr Jill Burke (Edinburgh)

17:00-18:00 Wine reception


Day 2 – Friday, 21 April

9-10 Coffee

10:00-11:30 Session 1 Inside and Out: Awkward Health

Dr Tessa Murdoch (V&A) – ‘A Huguenot Family of Goldsmith Dentists in London 1688-1762’

Joshua King (York) – Prosthetic Limbs

Dr Lianne McTavish (Alberta) – ‘The Ultimate Awkward Object: Tapeworm as Body, Textile, and Specimen during the Early Modern Period’

11:30-12:30 Lunch

12:30-14:00 Session 2 The Feminine Mystique

Dr Ulrike Weiss (St Andrews) – ‘The side saddle – an awkward object?’

Dr Susan North (V&A)– ‘The Unmentionable Menstrual Towels’

Sophie Pitman (Cambridge) – ‘Pins Pranks: Pin Possession in Early Modern England’

14:00-14:30 Coffee

14:30-16:00 Session 3 Powerful Parts

Dr Jari Eilola & Dr Piia Einonen (Jyväskylä) – The Use of Body Parts as Magical Objects in Early Modern Stockholm

Dr Leticia Cortina Aracil (Universidad Pontificia Comillas)– ‘The Present and the Hidden: The Prophylactic Value of the higa hispánica’

Lee Jensen (Massey University) – The Plague Doctor’s Nose

16:00-16:30 General Discussion and Sum Up – Dr Jackie Spicer & Dr Paula Hohti (Aalto)

La figure du poète-médecin

La figure du poète-médecin (XXe-XXIe siècles) : une reconfiguration des savoirs


Colloque International organisé dans le cadre du projet FNS

30 mars - 1er avril 2017 | Université de Fribourg, Suisse
Responsables : Prof. Alexandre Wenger, Julien Knebusch, Martina Diaz, Thomas Augais (Fribourg) 


JEUDI 30 MARS 2017

UniFr, Pérolles, ch. du Musée 14, auditoire PER02.403

13h – Accueil

13h30 – Ouverture du colloque par Martina Diaz et Alexandre Wenger (FNS/Université de Fribourg)


CONFÉRENCE INAUGURALE

14h – Thomas Hugh Crawford (Georgia Institute of Technology) : Walking with William Carlos Williams: Medicine, Mobility and Poetry

Much has been written about how driving to visit patients inflected William Carlos Williams's work, but another form of mobility in his work – walking – has not been explored. His descriptions of walking move from the clinical to the aesthetic. This paper examines his complex depiction of walkers and as well as his own walking through cityscapes in some short poems, Paterson, and his translation of Phillipe Soupault's Last Nights of Paris. 


14h30 – Discussion

15h – Pause


SESSION 1 – Pratiques poétiques en contexte professionnel
Présidence : Thomas Hunkeler (Université de Fribourg)

15h30 – Paul Aron (Université Libre de Bruxelles) : La poésie professionnelle des pharmaciens aux XIXe et XXesiècles en France et en Belgique
Ma communication porte sur ce qu’un poète a appelé la « muse à l’officine » : les vers publiés par des pharmaciens en exercice qui évoquent leur métier. Je ne traite pas directement de la poésie scientifique ou publicitaire, ni des œuvres publiées par d’anciens pharmaciens. Le corpus recueilli se constitue principalement suite à la reconnaissance légale du titre de pharmacien et à la création de la Faculté de Pharmacie en 1803. Il se réduit fortement après la Seconde Guerre mondiale, suite à l’homologation légale des médicaments et au contrôle exercé sur leur fabrication, mais il connaît une importante période de transition entre les deux guerres lorsque de jeunes firmes pharmaceutiques en font un argument de publicité et de légitimation.

16h Katharina Fürholzer (Universität Münster) : Literarische Krankenakten als Metatexte zwischen ärztlicher und dichterischer Kuns
Krankenakten bilden gewissermaßen das schriftliche Herzstück klinischer Kommunikation. Doch inwiefern schreiben sie sich auch in das schriftstellerische Werk von Dichter-Ärzten – als Experten sowohl der ars medica als auch der ars poetica – ein? Und welche medizinethisch bedeutsamen Effekte könn(t)en solche ‚literarischen Krankenakten‘ wiederum auf Theorie und Praxis klinischer Sprech-, Denk- und Handlungsweisen haben?

16h30 – Hugues Marchal (Universität Basel) : La poésie des carabins : l’Anthologie hospitalière et latinesque de Courtepaille
Publiée en 1911 et 1913, l’Anthologie hospitalière et latinesque de Courtepaille, pseudonyme d’Edmond Dardenne Bernard, réunit des « chansons de salle de garde » et autres vers d’étudiants en médecine (les carabins), probablement composés entre 1850. Cette poésie, volontiers scatologique et grivoise, offre l’équivalent verbal des décorations des salles réservées aux internes. Comme ces peintures, elle est donc restée longtemps confinée aux cercles médicaux, non seulement parce qu’elle faisait des enfants d’Hippocrate autant d’érotomanes, mais parce que l’humour noir y raille les vertus associées au bon médecin. Si cette poésie carabine semble avoir constitué une sorte de canon honteux, méconnu du public mais familier aux médecins français qui, plus tard, feront officiellement œuvre de poètes, ses fonctions et sa littérarité potentielle méritent donc d’être examinées pour elles-mêmes.



17h – Discussion

17h30 – Pause

LECTURES 
Bibliothèque Cantonale Universitaire de Fribourg, Rue Joseph-Piller 2, Fribourg

18h30 - Apéritif et visite de l'exposition en lien avec le colloque


19h – Textes de Yves Namur, Emmanuel Venet et Julie Delaloye lus par les auteurs



VENDREDI 31 MARS

SESSION 2 – LE DOUBLE JE DU POÈTE-MÉDECIN

Présidence : Hugues Marchal (Universität Basel)

8h30 – Julien Knebusch (FNS/Université de Fribourg) : « Henri Cazalis/Jean Lahor : la construction d’une figure du poète-médecin »
Entre deux consultations au domicile de ses patients à Aix-les-Bains, le Dr Cazalis (1840-1909), sous le pseudonyme de Jean Lahor, écrit des vers, comme par exemple les « quatrains d’Al-Ghazali » (1896), en se référant au célèbre mystique d’origine persane (1058-1111). Comment comprendre cette allusion voilée par l’auteur des quatrains à Cazalis, et comment envisager les relations entre le médecin thermal et le poète?? Cette figure du poète-médecin est-elle fraternelle, conflictuelle ou dissociée ?? En 1900, Henri Cazalis est un nom médical connu de toute l'Europe, c'est aussi un poète habitué des cercles de Leconte de Lisle et de Mallarmé. En explorant à la fois l’oeuvre littéraire, les textes médicaux et la correspondance de Cazalis, notamment avec Mallarmé, nous étudierons la construction d’une figure du poète-médecin à la fin du 19è siècle/début du 20è siècle. 

9h – Jihen Souki (Université de Sousse) : Poésie et médecine dans l’œuvre de Lorand Gaspar: ouvrir le chant
Quel médecin est Lorand Gaspar ? Et quel poète est ce médecin ? C’est notamment à ces questions, renvoyant l’une à l’autre, qu’il s’agira de répondre, en essayant de saisir le lien, constitutif de l’œuvre de Gaspar, entre une certaine façon de pratiquer la médecine et de la concevoir et la présence, dans le texte poétique, de la médecine, présence qui s’avère déterminante dans l’évolution, en ce siècle, des rapports entre science et poésie.

9h30 – Discussion

10h – Pause


SESSION 3 – AUSCULTATIONS CROISÉES : CÉNESTHÉSIES
Présidence : Julien Knebusch (Université de Fribourg)

10h15 – Christophe Barnabé (FNS/Université de Berne) : Poème normal, poème pathologique : Henri Michaux, Jules Supervielle et l’adresse au médecin
Ce travail propose d’examiner le rapport qu’ont entretenu avec la médecine et ses acteurs deux poètes particulièrement à l’écoute de leur corps. Y seront abordés certains de leurs poèmes, souvent adressés à des médecins, dans lesquels est à l’œuvre un processus d’auto-observation qui mène à interroger le statut même de ces textes (poèmes, documents cliniques ?). On tentera par la suite de cerner, au niveau du style, les différences qui pourraient exister entre le poème « normal » et le poème dit « pathologique ».


10h45 – Yves Schulze (ENS-Lyon) : Antonin Artaud et Gottfried Benn: une poétique des symptômes et du diagnostic ?
Au cours du XXe siècle, le regard médical et son langage particulier deviennent des ressources de la création poétique. De quoi l’abondance de symptômes est-elle le signe dans la poésie avant-gardiste ? De quels diagnostics font-ils l’objet ? A travers une étude comparative de l’œuvre poétique d’Antonin Artaud et de Gottfried Benn de l’Entre-deux-guerres, nous nous interrogerons sur les enjeux et les ressorts stylistiques d’une écriture des symptômes, ces signes à la fois troubles et douloureux, tels qu'ils sont perçus par un poète-patient et un poète-médecin."


11h15 – Muriel Pic (Université de Berne) : Henri Michaux. ‘Le Poète est un grand médecin’
Dans « L’avenir de la poésie », conférence de 1936, Michaux écrit : « Le poète est un grand médecin ». C’est à élucider cette affirmation, émanant d’un poète qui débuta des études de médecine pour finalement renoncer à la carrière médicale, que se consacrera notre propos. Nous envisagerons ainsi, dans l’œuvre de Michaux, les enjeux d’une éventuelle poétique de la guérison fondée sur la pratique de l’auto-observation. C’est en effet dans ce même texte que Michaux, considérant tout à la fois ce que peut ou doit être l’avenir de la poésie, fait intervenir la notion de cénesthésie qu’il a découverte chez Théodule Ribot et son ouvrage Les maladies de la personnalité. Avec Michaux, la cénesthésie est une voie d’accès au domaine de l’écoute du corps, pratique intime et impersonnelle à la fois, forme de savoir archaïque et moderne, grâce à laquelle le poème devient une fenêtre ouverte sur cette région incommensurable où se forme l’impulsion des mots. Ainsi, nous formulerons aussi l’hypothèse que l’œuvre de Michaux, par-delà une poétique de la guérison, témoigne de l’émergence, au XXe siècle, d’une épistémologie de type cénesthésique.


11h45 – Discussion

12h15 – Repas


SESSION 4 : POÉTIQUE DU GESTE CHIRURGICAL
Présidence : Jean-Marie Annoni (Université de Fribourg)

14h – Jean-Philippe Rimann (Université de Fribourg) : Le bistouri du style
Dans son « Discours aux chirurgiens » (1938), Valéry affirme « qu’ « il y a plus d’un style chirurgical », certitude qui pourtant, concède-t-il, ne repose sur aucun savoir. Quel sens peut revêtir aux yeux du poète un tel a priori, qui est la littéralisation d’une formule venue de la critique littéraire, et quelles en sont les conséquences esthétiques ou médicales ?

14h30 – Danièle Leclair (Université Paris Descartes et Thalim-Sorbonne Nouvelle) : Lorand Gaspar et ‘l’entretissage’ des savoirs
L’œuvre poétique de L. Gaspar – qui fut chirurgien pendant 40 ans – imbrique étroitement les sensations ou émotions du poète face au monde, avec son savoir littéraire et médical. Si l’œil et les gestes du chirurgien s’infiltrent dans les poèmes, c’est que L. Gaspar assigne à la poésie la tâche éminente de dépasser nos perceptions fragmentaires et de recoudre le corps du monde.


15h – Discussion

15h30 – Pause



SESSION 5 : À L’ÉCOUTE DU VIVANT

15h45 – Pauline Breton (Chercheur-associée, Bibliothèque nationale de France) : « La vie c’est l’équilibre » : morale biologique et espérance terrestre dans l'œuvre de Georges Duhamel (1912-1961)
Georges Duhamel demeure sans conteste l’une des incarnations les plus reconnues de la figure du médecin-poète au cours de la première moitié du XXe siècle. L’interdépendance de la connaissance scientifique et de l’exploration poétique du monde doit répondre à sa quête d’une métaphysique de substitution, et remédier ainsi à son « agnosticisme désespéré ». L’ambition de cette communication est de démêler l’écheveau des interactions de la poésie et de la biologie dans l’évolution de la pensée d’un humaniste soucieux d’alimenter des sources d’espérance dans le cadre d’afflictions collectives et individuelles extrêmes. Nous verrons notamment comment la contemplation intuitive du vivant a progressivement mué en une philosophie morale hybride.


16h15 – Jean-Yves Debreuille (Université Lumière – Lyon 2) : Lorand Gaspar, approche du vivant
Pour Lorand Gaspar, poésie et chirurgie semblent avoir partie liée. Il s'agit de se sentir en équilibre entre agir et penser, de participer à la vie, celle qu'on tente de préserver, mais la sienne propre aussi. Plus l'acte se complique, moins il y a de réponse univoque. Il constitue un accomplissement dans l'espoir d'une maîtrise qui s'abolit dans son geste de préhension. Parallèlement, la photographie, telle le carré chirurgical, isole un fragment découpé dans une totalité qui a par ailleurs sa raison d'être, traversé d'une lumière qui le déborde, et constitue aussi une tentative de capter le vivant sans le borner.

16h45 – Discussion

17h15 – Pause

17h30 – TABLE RONDE (durée 1h)
Modération : Béatrice Schaad Noble (Directrice du service de communication du CHUV)
Avec Julie Delaloye (médecin, poète), Yves Namur (médecin, poète), Emmanuel Venet (psychiatre, écrivain). 

19h30 – Repas au restaurant « Le Gothard », rue du Pont-Muré 16 (pour les intervenants dans le colloque)


SAMEDI 1er AVRIL

Lieu: UniFr, Pérolles, Pavillon Vert du Jardin 

8h30 – Accueil, café

SESSION 6 : APPROCHES INTERCULTURELLES
Présidence: Muriel Pic (Université de Berne)

8h45 – Valérie Bucheli (Université de Genève) : Segalen médecin du fils de Yuan Shikai : ce que la médecine occidentale fait aux relations littéraires franco-chinoises
En 1912, pendant les troubles politiques qui mènent à la proclamation de la République de Chine, Segalen soigne durant plusieurs mois le fils du futur dirigeant chinois, Yuan Shikai. C’est l’occasion pour lui de réfléchir au rôle de la médecine dans les relations interculturelles franco-chinoises – au point que, dans chacun des deux projets romanesques auxquels il est occupé alors, Le Fils du Ciel et René Leys, il rédige une scène dans laquelle des médecins, chinois et occidentaux, sont présentés devant l’Empereur souffrant. Une étude du rôle de ces représentations de la médecine dans les conceptions de l’altérité de Segalen, lors de ce moment méconnu de sa double carrière, permettra d’enrichir notre vision de l’auteur des Cliniciens ès-Lettres.

9h15 – Thomas Augais (FNS/Université de Fribourg) : Parole meurtrie, parole réinventée : poésie, aphasie et blessure coloniale dans l’œuvre de Jean Métellus
Jean Métellus (1937-2014), appartient à la diaspora haïtienne contrainte à l’exil par la dictature des Duvalier. Remarqué par Maurice Nadeau, qui publie son premier recueil, Au pipirite chantant, en 1973, salué par André Malraux et ami de Michel Leiris, il n’a pourtant consacré à la poésie que ses nuits, réservant ses journées à la médecine. Professeur au collège de médecine des hôpitaux de Paris, spécialisé dans les troubles du langage, disciple d’Alajouanine, Jean Métellus a assumé jusqu’au bout la double postulation du poète-médecin. Comment appréhender dans sa globalité cette œuvre à la fois scientifique et littéraire, qui cherche une articulation entre neurologie, linguistique et poésie ? Quel lien se tisse entre les troubles du langage et les troubles politiques d’un pays, Haïti, auquel le poète tente de redonner une voix ? Nous chercherons à répondre à ces questions en interrogeant la résonance particulière que l’attention portée par Jean Métellus aux troubles langagiers, donne à cette « haute maladie » (Pasternak), par laquelle le poète réagit aux convulsions historiques.


9h45 – Discussion

10h15 – Pause


SESSION 7 : AUSCULTATIONS CROISÉES : DEVANT LA DOULEUR
Présidence: Alain Schaffner (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)

10h30 – Dagmar Wieser (Université de Zürich) : André Breton, la neuropsychiatrie et l’économie de l’attention
Médecin assistant dans un centre de neuropsychiatrie de guerre, A. Breton fut confronté à des combattants polytraumatisés, victimes du shell shock. Il mit alors au point des procédés d’écriture – le surréalisme – à l’aide desquels ce tableau clinique se trouvait à la fois répercuté et mis à distance. Se référant à Freud, Breton croyait « sauver » le sens (inconscient), mais faisait allégeance à son insu au théoricien de la pulsion de destruction. Ce théorème, inspiré par l’observation du syndrome de stress post-traumatique, se situe à l’orée d’un champ d’études ayant pour objet l’« économie de l’attention ». Celle-ci apparaît aujourd’hui comme un enjeu à la fois artistique, neurologique et économique invitant au dialogue des disciplines.

11h – Anne Gourio (université de Caen) : Les Feuilles d’Hôpital de Lorand Gaspar: pratique citationnelle et dialogisme médical
Les manuscrits des Feuilles d’hôpital de Lorand Gaspar recueillis à l’Institut mémoire de l’édition contemporaine (IMEC) laissent affleurer une constante d’écriture entrant en corrélation étroite avec l’éthique du médecin-poète. Accompagnant et soutenant une pratique médicale souvent contrainte par l’urgence et saisie par le doute, ces notes fragmentaires se présentent sous la forme d’un tissage de citations très variées. Un espace de dialogues s’y dessine, dont on montrera qu’il offre un laboratoire autant qu’une caisse de résonance de la relation au patient.

11h30 – Emmanuel Venet (Psychiatre et écrivain) : Henri Michaux, explorateur de lui-même
Après s’être engagé dans une classe préparatoire aux études de médecine, Henri Michaux a opté pour une vie de poète et de voyageur. Explorateur passionné des ressources de la langue, il n’a jamais rompu avec une fascination pour l’intimité de son corps (en particulier de son corps malade) et des zones extrêmes de son psychisme, visitées sous hallucinogènes. De la médecine, il a dit avoir gardé « une sorte de goût ou de nostalgie » qui nous servira de fil rouge.

12h – Discussion

12h30 – Conclusion et verrée de fin de colloque


COMITÉ SCIENTIFIQUE:
  • Thomas Hugh Crawford, Professor of Science, Technology, and Culture, Georgia Institute of Technology.
  • Thomas Hunkeler, Professeur à l’Université de Fribourg, Président de l'Association Suisse de Littérature Générale et Comparée.
  • Danièle Leclair, Maître de conférences, Université Paris Descartes et UMR Thalim - CNRS / Université Sorbonne nouvelle.
  • Hugues Marchal, Professeur de littérature française à l’Université de Bâle.
  • François-Bernard Michel, Professeur (H) de Clinique du CHU de Montpellier, Président (H) de l'Académie Nationale de Médecine et de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France.
  • Muriel Pic, Professeure de littérature française à l’Université de Berne.
  • Alain Schaffner, Professeur de littérature française à la Sorbonne Nouvelle, Directeur de l'UMR THALIM.
  • Florian Steger, Universitätsprofessor und Direktor des Instituts für Geschichte und Ethik der Medizin an der Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg.
  • Emmanuel Venet, Psychiatre et écrivain.

dimanche 26 mars 2017

Histoire des systèmes de santé africains


Historical Perspectives on the State of Health and Health Systems in Africa, Volume I: The Pre-Colonial and Colonial Eras 

Mario J. Azevedo


Series: African Histories and Modernities
Hardcover: 382 pages
Publisher: Palgrave Macmillan; 1st ed. 2017 edition (January 31, 2017)
Language: English
ISBN-13: 978-3319324609


This book examines the historical and current state of health and the health of the African people, including the Arab North, impacted by such factors as geography and natural elements, cultural and colonial traditions, and competing biomedical and traditional systems. It also looks at technological advances, poverty and health disparities, utilization of resources, and international presence, as reflected by the work of the World Health Organization, and structural adjustments imposed by the IMF and the World Bank.

La peste noire dans les pays scandinaves

The Black Death and Later Plague Epidemics in the Scandinavian Countries: Perspectives and Controversies


Benedictow, Ole Jørgen


De Gruyter 
736 pages
To be published: March 2017
ISBN 978-3-11-036815-4


This monograph represents an expansion and deepening of previous works by Ole J. Benedictow - the author of highly esteemed monographs and articles on the history of plague epidemics and historical demography. In the form of a collection of articles, the author presents an in-depth monographic study on the history of plague epidemics in Scandinavian countries and on controversies of the microbiological and epidemiological fundamentals of plague epidemics.

Histoire du vieilissement en santé

Histories of Healthy Ageing

Conference


University of Groningen, 21-23 June 2017


As Western populations grow increasingly older, 'healthy ageing' is presented as one of today's greatest medical and societal challenges. However, contrary to what many policy makers want us to believe, the aspiration to live long, healthy and happy lives is not a problem specific to our times. On the contrary successful ageing has a long history.

The conference Histories of Healthy Ageing is based on the assumption that 'healthy ageing' has informed the medical agenda since Antiquity. With 'healthy ageing' we refer to ways of thinking about and treating the body not only from a medical perspective, but also taking into account questions of what constitutes a happy and fulfilled life. In particular these latter issues were central to medicine before 1800 and relate to healthy living as much as to questions connected specifically to old age. Thus whether we speak of classic ways of training the athlete's body, medieval religious rites, the pre-modern obsession with regimen (rules for living a healthy life), or the upper-class fancy to visit spas, at the root of it all was a wish for wellbeing, health and longevity.



Info, Programme and Registration: www.historiesofhealthyageing.nl



PRELIMINARY PROGRAMME

Conference location: VAN SWINDEREN HUYS

WEDNESDAY 21 JUNE


13.00
Registration

Coffee & Tea


13.30 – 14.15

Welcome and Keynote lecture on Airs & Places

Rina Knoeff (Groningen): From Places of Illness to Regions of Health:On the Eighteenth-Century Changing Politics of the Airs, Waters and Places Tradition in the Low Countries


14.45 – 15.45

František Šimon (Šafárik University):Six res non naturales according to Celsus

Melina Kostidi (Thessaly):Greek Spas and Healthy Ageing: Nineteenth-Century Medical Texts on Thermal and Sea Baths

15.15 – 15.45 Break

15.45 – 16.30
Irina Metzler (Swansea):Keynote lecture on Emotional Balance

16.30 – 18.00
James Kennaway (Groningen):Passions of the Mind

Jacomien Prins (Warwick):Health and Happiness in Self-Help Books of the Italian Renaissance

Tessa Storey (Royal Holloway, London): Readership and Healthy Ageing Advice

18.00
Welcome reception / City of Groningen
Opening Exhibition and museum visit Gelukkig Gezond! Histories of Healthy Ageing


THURSDAY 22 JUNE

8.30 – 9.00 Coffee / Tea

9.00 – 9.45
Onno van Nijf (Groningen): Keynote lecture on Exercise & Rest


9.45 – 10.45

Marieke Hendriksen (Utrecht):Healthy Feet between Theory and Technique:(Re)constructing Camper's Ideal Shoe

Megan Williams (Groningen):"Sum mortalis, et senex, et laborans podagra": Negotiating Healthy Aging in Early Modern Diplomacy


10.45 – 11.15 Break


11.15 – 12.45
Narratives of Healthy Ageing

Siglinde Clementi (Bozen-Bolzano):Healthy Body and Good Life as Unreacheable Ideals: The Case of the Trentino-Tyrolean Noblesman and Melancholic Osvaldo Ercole Trapp (1634–1710)

Jane Corrie (Glasgow):An Exemplary Retirement: William Cullen and the Art of Ageing in Enlightenment Scotland

Leonieke Vermeer (Groningen):Healthy through Writing?


12.45 – 13.30 Lunch

13.30 – 14.15
Keynote lecture on Food & Drink

Elizabeth Williams (Oklahoma):Eating after the Climacteric: Food, Gender, and Ageing in Early Modern and Enlightenment Medicine


14.15 – 16.15
Practitioner's Session (Chair: Jane MacNaughton)

Gerjan Navis (UMCG):
Let Food be thy Medicine: Histories of Nutrition and Healthy Ageing

Erik Buskens (UMCG):Noblesse Oblige

Paul Jutte (UMCG):
How 3D Technology Can Be Used to Improve Orthopedic Care


16.15 – 16.45 Break


16.45 – 17.45

Alexander Pyrges (Würzburg): Old, Fat, and Healthy? Exploring the Connection between Corpulence and Ageing in Early Modern Medical Literature

Anthony Mahler (Zürich):The Poet's Diet


19.30
Public Lecture
Robert Zwijnenberg (Leiden):Healthy Ageing and the Importance of Art




FRIDAY 23 JUNE

8.30 – 9.00 Coffee & Tea

9.00 – 9.45
Michael Stolberg (Würzburg):
Keynote Lecture on Excretion & Retention

9.45 – 10.45

Rebecca Fallas (Open University/Leeds): Menopause in the Hippocratic Corpus and the Biological Works of Aristotle

Natalie Köhle (ANU, Canberra):Perceiving, Purging, Preventing: Changing Conceptions of Phlegm in the History of Chinese Medicine

10.45 – 11.15 Break

11.15 – 12.45
Semen, Menses, Milk and Sweat Panel

Fabrizio Bigotti (Exeter):
"Medicina est additio et ablatio”:Santorio on the Prolongation of Life

Sarah Toulalan (Exeter):
Old Age and Sex in Early Modern Europe:"Exceedingly Hurtfull and Most Pernitious"

Ruben Verwaal (Groningen):
Crying Over Spilled Milk: Chemistry, Drugs, and Breastfeeding in the Eighteenth Century

12.45 – 13.45 Lunch

13.45 – 14.30 
William MacLehose (UC London):
Keynote Lecture on Sleeping & Waking



14.30 – 15.30

Catrien Santing (Groningen)

Zdeněk Žalud (South Bohemia):

Advices for Retardation of Ageing in Latin Manuscripts of Prague Libraries and their Intertextual Relations



15.30 – 16.00 Break


16.00 – 17.30
Appearances of Healthy Ageing

Katerina Georgoulia (York): "Aetatis Suae XXXV": Rubens' Body in the Prima of Life

Leo Delfgaauw (Hanze / Groningen): Topos of Ageing in Art

Cara Kiernan Fallon (Harvard): Surfaces: Successful Ageing and the Skin



17.30 – 18.00
Round Table
Comments and discussion with experts


18.00
Conference Dinner and Farewell Party at Café Hammingh in Garnwerd

samedi 25 mars 2017

Félix Vicq d'Azyr

Félix Vicq d'Azyr, créateur révolutionnaire de l'anatomie comparée 

Paul Mazliak


Broché: 198 pages
Editeur : Hermann (20 février 2017)
Collection : HR.HIST.SCIENCE
Langue : Français
ISBN-13: 978-2705693732


Le médecin français Félix Vicq d’Azyr (1748-1794) fut un précurseur révolutionnaire. En créant l’anatomie comparée, il ouvrit la voie à la théorie de l’évolution et, en étudiant les « maladies des bêtes à cornes » (épizooties), il souligna le lien entre connaissances scientifiques et développement économique de la société.
Les études de Vicq d’Azyr entraînèrent la création de la Société royale de médecine (1776), ancêtre de l’actuelle Académie de médecine. Quant à son Nouveau plan de constitution de la médecine en France, présenté en 1790 devant l’Assemblée constituante, il contenait nombre de préconisations aujourd’hui réalisées : l’enseignement de la médecine se fait en français et non plus en latin, les matières fondamentales et les disciplines cliniques sont désormais associées dans les cursus, les centres hospitalo-universitaires ont été créés, les bourses d’études existent et la Sécurité sociale a vu le jour.

Le spiritualisme au XIXe siècle en Nouvelle-Orléans

Spiritualism in Nineteenth-Century New Orleans: The Life and Times of Henry Louis Rey 

Melissa Daggett

 Hardcover: 208 pages
Publisher: University Press of Mississippi; 1 edition (December 2, 2016)
Language: English
ISBN-13: 978-1496810083

Modern American Spiritualism blossomed in the 1850s and continued as a viable faith into the 1870s. Because of its diversity and openness to new cultures and religions, New Orleans provided fertile ground to nurture Spiritualism, and many séance circles flourished in the Creole Faubourgs of Tremé and Marigny as well as the American sector of the city. Melissa Daggett focuses on Le Cercle Harmonique, the francophone séance circle of Henry Louis Rey (1831–1894), a Creole of color who was a key civil rights activist, author, and Civil War and Reconstruction leader. His life has so far remained largely in the shadows of New Orleans history, partly due to a language barrier.

Spiritualism in Nineteenth-Century New Orleans focuses on the turbulent years between the late antebellum period and the end of Reconstruction. Translating and interpreting numerous primary sources and one of the only surviving registers of séance proceedings, Daggett has opened a window into a fascinating life as well as a period of tumult and change. She provides unparalleled insights into the history of the Creoles of color and renders a better understanding of New Orleans’s complex history. The author weaves an intriguing tale of the supernatural, of chaotic post-bellum politics, of transatlantic linkages, and of the personal triumphs and tragedies of Rey as a notable citizen and medium. Wonderful illustrations, reproductions of the original spiritual communications, and photographs, many of which have never before appeared in published form, accompany this study of Rey and his world.

Fictions identitaires, fictions alimentaires

« Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es » : fictions identitaires, fictions alimentaires

Appel à communications

Colloque international, Strasbourg, 8-10 novembre 2017


L’aphorisme qui donne son titre à ce colloque est sans doute la formule la plus célèbre de Brillat-Savarin qui, dans sa Physiologie du goût (1825), ambitionnait de proposer une réflexion sur l’alimentation à la fois pratique, esthétique, philosophique, et sociopolitique. Très tôt repris dans le discours gastronomique du XIXe siècle, cet aphorisme délivre une vérité dont les discours anthropologique et sociologique se sont aujourd’hui emparés. En témoigne, en particulier, le développement des travaux relevant de l’histoire culturelle de l’alimentation et, dans le domaine anglo-saxon, les nombreuses approches contemporaines que les « food studies » essaient de fédérer.

Pour qui s’intéresse à « l’anthropos-mangeur » ou « phaganthrope » (Claude Fischler), le lien entre les choix alimentaires et la construction d’une identité constitue en effet une problématique centrale où se croisent facteurs physiologiques et idéologiques. Considérer le fait alimentaire comme un fait identitaire suppose certes que l’on s’interroge sur les goûts propres de l’individu, mais surtout sur la manière dont un contexte socioculturel les définit et induit une reconnaissance, comme l’appartenance à une communauté, une classe sociale, une nation, voire une « race » ou un « genre ». L’identité envisagée par le prisme de l’alimentation mobilise par conséquent un ensemble de représentations assez vaste, globalement « culturelles », mais qui s’ancrent dans une histoire (partagée ou refusée) et dans une idéologie (implicite ou revendiquée). Savoir qui l’on est par le biais de ce que l’on consomme pose finalement moins la question du rapport à soi (ce que j’aime, les goûts qui me définissent) que celle du rapport à l’Autre, tant il est vrai que l’incorporation constitue une expérience fondamentale de l’altérité, dont l’issue (rejet ou reconnaissance) dépasse le simple critère du penchant naturel. La relation que suppose cette incorporation témoigne en outre du poids de l’imaginaire dans l’élaboration du goût, l’aliment se trouvant investi de vertus magiques, positives ou négatives, et d’un ensemble de représentations dont l’évolution de la diététique ne rend que partiellement compte.

Étudiés de longue date par l’anthropologie historique, ces phénomènes parcourent également la littérature, sensible aux discours normatifs sur la nutrition mais aussi et surtout à la part d’imaginaire sollicitée par l’incorporation alimentaire. C’est cette mise en œuvre que le présent colloque souhaite constituer en objet d’étude littéraire, en analysant les implications et conséquences du célèbre aphorisme de Brillat-Savarin, et en explorant les fictions auxquelles il a pu fournir un principe de composition. Quelle est par exemple la place que l’œuvre littéraire accorde à l’alimentation dans la légitimation de déterminismes sociaux, sexuels ou raciaux ? Que disent les choix alimentaires des croyances représentées ? Dans quelle mesure participent-ils de la construction du personnage et de la mise en place d’une axiologie, voire d’une imagologie littéraire ?

Ouvertes d’un point de vue chronologique, les propositions de communication pourront se consacrer à l’archéologie de l’axiome de Brillat-Savarin, à son actualisation au XIXe siècle, ou à sa postérité. Elles devront néanmoins prendre pour cadre de référence la culture occidentale, et interroger la manière dont les pratiques alimentaires mobilisées dans la fiction participent d’une représentation identitaire.

Les propositions devront s’inscrire en priorité dans l’un des axes suivants :

Fictions alimentaires, fictions essentialistes :

- Identité alimentaire et identité sexuelle (ce que mangent les hommes / ce que mangent les femmes)

- Identité alimentaire et théories des races
Fictions alimentaires, fictions sociales :

- Choix alimentaires et appartenance sociale

- Choix alimentaires et choix politiques (y a-t-il une alimentation de gauche ou de droite ? quels liens sont établis entre régime politique et régime alimentaire ?) 
Fictions alimentaires et genèse

- Diététique et création (choix alimentaires et fables auctoriales)

- Alimentation et sémiologie du personnage

- Alimentation et mythes (ce que mangent les Dieux / ce que mangent les hommes ; Tantale, Midas, etc.)


Les propositions de communication, accompagnées d’une courte notice biobibliographique, sont à adresser à Bertrand Marquer (bmarquer@unistra.fr) avant le 15 mai 2017. Elles seront examinées par le comité scientifique, qui communiquera sa réponse fin juin.

Le colloque aura lieu à Strasbourg du 8 au 10 novembre 2017 et donnera lieu à publication.


Comité scientifique
Guy Ducrey (Université de Strasbourg)
Françoise Hache-Bissette (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)
Anthony Mangeon (Université de Strasbourg)
Hugues Marchal (Université de Bâle)
Bertrand Marquer (Université de Strasbourg)
Muriel Ott (Université de Strasbourg)
Christine Ott (Université de Francfort)
Éléonore Reverzy (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle)
Geneviève Sicotte (Université Concordia)